Nouvelles bilingues/Edition du week-end/Notre site/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 07.04.2011 08h44
Les mesures de contrôle font chuter les ventes immobilières

Les plus grandes villes du pays ont enregistré une forte baisse des ventes immobilières le mois dernier en glissement annuel. Cela signale que les politiques de restriction commencent à faire effet, indiquait China Index Academy dans un rapport publié mardi.

Parmi les trente villes grandes et moyennes étudiées, près de 80 % ont enregistré une baisse. Beijing mène la tendance avec une chute de 48 %. Cependant, sur une base mensuelle, ces agglomérations connaissaient toujours une solide croissance immobilière, en particulier dans les villes moyennes telles que Baotou en Mongolie intérieure, et Dalian dans le Liaoning avec une hausse supérieure à 100 %.

Le prix du mètre carré avait baissé au mois de mars dans les grandes villes. Shanghai enregistrait une baisse de 7,57 % en un mois pour atteindre une moyenne de 13 806 yuans (2 104 dollars). Les prix avaient chuté de 5,65 % à Guangzhou et 3,07 % à Shenzhen. Deux villes ont connu de grandes fluctuations le mois dernier : les prix ont grimpé à Chongqing de 18,52 % et ont dégringolé à Ningbo de 29,06 %.

Chen Jun, directeur d'un groupe d'achat spéculatif de la province du Zhejiang, a déclaré au China Times son intention de délaisser les grandes métropoles en raison du rétrécissement de la marge de profit après le resserrement des mesures de contrôle du marché. « Le coût d'entrée des marchés résidentiels à Beijing, Shanghai, Guangzhou et Shenzhen est à présent trop élevé, la croissance des prix immobiliers dans ces villes est appelée à se ralentir largement », estime-t-il.

Parmi les politiques de restriction, celle qui limite le nombre de propriétés qu'une famille peut acquérir est vue comme la plus efficace contre les achats spéculatifs. À Beijing par exemple, les gens non munis d'un hukou (certificat de résident permanent) de la ville doivent avoir payé leurs contributions de sécurité sociale ou impôts sur le revenu pendant cinq années consécutives avant d'être autorisés à acheter un seul appartement. Les détenteurs du hukou pékinois sont limités à deux résidences. Par conséquent, de nombreux investisseurs se tournent vers le secteur commercial dans les grandes villes et dans les projets résidentiels dans les villes petites et moyennes.

Feng Lun, président de Vantone Holdings, l'un des principaux promoteurs immobiliers de Beijing, affirme que l'investissement de l'entreprise dans le secteur de l'immobilier commercial a cru de plus de 50%. « Au cours des huit dernières années, le gouvernement a mis en place quarante mesures visant le marché immobilier. Si nous suivons les fluctuations à court terme, nous survivrons à peine. Nous devons donc adopter une stratégie de long terme basée sur la discipline industrielle et le développement économique », estime-t-il.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La surcharge de travail et le manque de personnel responsables de morts dans la police chinoise
Chine : dix corps retrouvés suite à une explosion dans une mine de charbon dans le nord-ouest
Nicolas Sarkozy cherche à atténuer le rôle de la France dans la guerre contre la Libye
La Boîte de Pandore a été ouverte en Libye
Comment la Chine peut-elle améliorer l'image de son industrie?
Les pays occidentaux devraient rejeter leur idée de dominer le monde
Venez voir par vous-même ce qu'est le vrai Tibet