Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 15.04.2011 15h50
Yang Weihua : C'est moi qui ai photographié le petit garçon « saluant » du Sichuan

Lang Zheng est le garçon « saluant » sauvé lors du séisme du Sichuan. Le 13 mai 2008 dans la matinée, couché sur un brancard de fortune fait avec un morceau de planche, Lang Zheng, âgé de 3 ans, qui avait été sauvé des ruines par les soldats de l'Armée de Libération chinoise a salué, en levant sa petite main droite, ses courageux sauveteurs. Si cette salutation du petit Lang Zheng a touché le public, elle est aussi l'illustartion des dix millions des enfants forts et inflexibles des régions sinistrées. Le Premier Ministre chinois Wen Jiabao a lui aussi fait l'éloge de ce garçonnet « ferme et courageux » en lui rendant visite à l'hôpital.

Yang Weihua, journaliste du journal du soir de Mianyang a enregistré ce moment touchant avec son appareil photo. Après la publication, cette image intitulée « salut à la vie » a attiré une grande attention de la société et a remporté par la suite le prix d'or de la 9e Exposition international de la photographie de Shanghai 2008.

Aujourd'hui, le garçon « saluant » a six ans, et est déjà entré dans une classe pré-école primaire. D'après Yang Weihua, Lang Zheng a de bonnes performances en classe et montre un bon comportement dans tous les aspects. Ils se rencontrent une fois tous les deux mois environ et Yang Weihua enregistre toujours les moments de formation de cet enfant. « Depuis le sauvetage de Lang Zheng du séisme jusqu'à ce qu'il attire l'attention du peuple de tout le pays, en tant que personne qui a enregistré cette affaire, je vais suivre toujours de près de cet enfant et continuer le travail de photographie. « Ces dernières années, j'ai enregistré toute la vie de l'enfant - quand il a été hospitalisé, quand il a subi des traitements, quand il est sorti de l'hôpital, quand il a fêté son anniversaire et ses joies, sa colère, la douleur de sa vie. Mais cela n'est pas pour publier, parce que je ne veux pas déranger sa vie. Tout comme ses parents, je souhaite lui rendre un espace primitif où il pourrait grandir comme un enfant commun », a-t-il dit.

D'après Yang Weihua, la famille de Langzheng vient de se voir distribuer une nouvelle maison et il leur a rendu visite lors de la Fête du printemps 2011, toute la famille passe actuellement une vie heureuse.

Pendant les trois dernières années après le séisme, Yang Weihua s'est toujours occupé à faire des reportage dans les régions sinistrées et a témoigné du changement miracle à Beichuan. Il accomplit la tache sacrée d'un employé des média avec enthousiasme et responsabilité.


[1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] [9] [10]
[11] [12] [13] [14] [15] [16] [17] [18] [19] [20]

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine va imposer des droits anti-dumping sur les fécules de pomme de terre importées d'UE
Commémoration du premier anniversaire du séisme de Yushu
La duplicité et les droits de l'homme ne vont pas bien ensemble
Bo'ao fait entendre la voix d'Asie au monde
Les occidentaux devraient en apprendre davantage sur la Chine
Le sommet du BRICS, un rendez-vous faisant époque (partie I)
La crise nucléaire au Japon et l'avenir de l'énergie nucléaire