Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 25.04.2011 13h11
La qualité des projets immobiliers mise en doute

Les inquiétudes montent au sujet des logements construits dans le cadre du programme de logements sociaux de la Chine après que des murs de mauvaise qualité aient été découverts dans un projet destiné aux habitants d'un ancien taudis de Baotou, ville de la Région Autonome de Mongolie Intérieure.

Ce projet, situé dans le District de Binhe et développé par le Shenhua Group Corp Ltd (Shenhua Group), a été spécialement construit pour les habitants des anciens taudis du District de Shiguai, une très importante zone minière de la ville.

D'une superficie de 1 200 000 mètres carrés, le projet comprend 226 bâtiments, pouvant accueillir 39 000 personnes, ainsi qu'une école et un hôpital, d'après le site internet de l'entreprise.

Les travaux ont duré deux ans et ont été achevés en 2010. Depuis, plus de 5 000 familles ont emménagé ici.

Mais des doutes ont commencé à émerger sur la qualité des bâtiments quand 451 familles vivant ici se sont plaintes que la surface de leurs murs s'était craquelée et s'effritait par endroits, a rapporté samedi l'Agence de Presse Xinhua.

« Les murs s'effritent facilement quand je les touche, et de petits fragments de plâtre se détachent tous les jours facilement », a dit à Xinhua Huang Shaoting, un habitant local qui a emménagé ici en septembre de l'année dernière.

« J'ai dépensé toutes mes économies et emprunté encore 70 000 Yuans (10 756 Dollars US) à mes proches et à mon fils pour cet appartement. Je pensais que je pourrais vivre une vie heureuse dans ce nouveau logement, et jamais je n'aurais pensé que j'aurais à faire face à des problèmes dus à une construction médiocre après avoir emménagé ».

« Les murs s'effritent en partie du fait de l'utilisation de mortier en trop grande quantité, un additif qui permet au ciment de devenir plus collant, ce qui facilite son application sur les murs », a dit dimanche au China Daily un expert de l'industrie de la construction, qui a souhaité conserver l'anonymat.

Le mortier est aussi souvent utilisé parce qu'il est bon marché, a t-il ajouté.

A la date de samedi, les ouvriers avaient fait des réparations sur les murs dégradés de 293 appartements du projet. Les travaux de rénovation seront achevés dans les jours qui viennent, a dit le promoteur à Xinhua.

Ces dernières années, la Chine a accéléré le mouvement de construction de logements destinés aux citoyens pauvres.

Ainsi, en 2010, elle a commencé la construction de 5,9 millions d'appartements subventionnés pour les personnes à faibles revenus ou les habitants de taudis, construisant 100 000 logements de plus que prévu à l'origine.

Et la construction de 10 millions de nouveaux appartements commencera cette année, d'après les chiffres officiels.

Mais ces progrès ont été accompagnés d'inquiétudes du public au sujet de la qualité des constructions et des conditions de vie à l'intérieur de ces logements. Ces doutes ont été renforcés par des articles de presse disant que certains logements ont été construits de manière médiocre ou ont été bâtis dans des endroits éloignés.

En décembre 2010, il s'est avéré qu'un projet de 107 000 mètres carrés de logements subventionnés construits à Wuhan, capitale de la Province du Hubei, dans le Centre de la Chine avait été construit sur un terrain pollué par une usine de produits chimiques qui occupait le site autrefois.

Et en octobre de la même année, un projet immobilier du nom de Sunny Paradise, construit à Beijing, a été le premier projet subventionné par le Gouvernement à être détruit, car il avait été bâti avec du béton de mauvaise qualité.

Le Ministère du Logement et du Développement Urbain-Rural a donc encouragé ses branches à tous niveaux à renforcer leur contrôle de la qualité des construction et de faire spécialement attention au logement public cette année.

Le Ministère débutera un examen spécial de la qualité des bâtiments d'une durée de deux mois en août prochain, se concentrant sur les projets construits en utilisant les subventions des gouvernements locaux, d'après un communiqué publié sur son site internet.






Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine intensifie la lutte contre l'utilisation illégale de matières non-comestibles dans la nourriture
Chine : Hu Jintao visite l'Université Tsinghua la veille de la célébration de son centenaire
Qui la Chine menace-t-elle ?
La duplicité et les droits de l'homme ne vont pas bien ensemble
Bo'ao fait entendre la voix d'Asie au monde
Les occidentaux devraient en apprendre davantage sur la Chine
Le sommet du BRICS, un rendez-vous faisant époque (partie I)