Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 26.04.2011 08h09
Les Chinois devront choisir d'être donneurs d'organes ou non à la demande du permis de conduire

Les citoyens chinois seront appelés à réfléchir sur le don d'organes en cas de décès lorsqu'ils feront leur demande de permis de conduire, a rapporté dimanche Legal Evening News, citant le vice-ministre de la Santé Huang Jiefu.

Huang Jiefu a assuré que d'ici la fin de l'année, tous les candidats au permis de conduire seront interrogés sur leur volonté d'être donneurs d'organes en cas de décès et quels organes ils seraient disposés à donner.

M. Huang a indiqué que cette mesure visait à améliorer le système d'inscription des donneurs afin d'élargir la réserve d'organes disponibles pour une transplantation.

Actuellement, la Chine souffre d'une grande pénurie d'organes pour la transplantation. Selon les statistiques officielles, la Chine compte chaque année 1,5 million de malades qui ont besoin d'une transplantation d'organes, mais seulement 10 000 d'entre eux bénéficient d'une greffe.

Il a indiqué que cette mesure était une pratique courante dans certains pays, qui vise à sensibiliser les candidats au permis de conduire au don d'organes.

En Australie, 80% des citoyens s'inscrivent sur la liste des donneurs lorsqu'ils obtiennent leur permis de conduire, et le taux est de 45% en Grande-Bretagne. Cependant, la Chine n'a pas encore établi ce système, a précisé le vice-ministre.

Il a souligné que le choix des demandeurs serait entièrement respecté. "Chacun a son propre choix", a-t-il indiqué.




Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine va intensifier ses efforts pour réduire la pauvreté dans les régions rurales
La Chine aura sa propre station spatiale en 2020
Vers où l'énergie nucléaire mondiale devra-t-elle aller ?
Coopération médiatique Chine-Afrique : une force commune pour la vérité (REPORTAGE SPECIAL)
Qui la Chine menace-t-elle ?
La duplicité et les droits de l'homme ne vont pas bien ensemble
Bo'ao fait entendre la voix d'Asie au monde