Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 04.05.2011 15h52
Un médecin urgentiste français : je veux revoir les régions sinistrées du Sichuan

En 2008, après le séisme qui a frappé la province du Sichuan, le gouvernement français a aidé de toutes ses forces les régions sinistrées. Il a envoyé des médicaments et des tentes d'une valeur d'un million d'euros, et a détaché une équipe médicale d'urgence vers l'hôpital de Guangyuan situé à 300 km de l'épicentre, et qui couvre la partie nord de la zone sinistrée.

À l'approche du troisième anniversaire de cet évènement, un journaliste chinois a joint au téléphone Christian Decanlers, directeur adjoint de l'équipe, et a exprimé sa gratitude envers tous les membres de l'équipe.

Selon Christian Decanlers, le détachement était composé de quatre médecins urgentistes, de quatre infirmiers, de deux auxiliaires médicaux, de deux logisticiens et d'un chef de groupe.

Depuis son arrivée le 25 mai 2008 à l'Hôpital central de Guangyuan, dans la province du Sichuan, l'équipe médicale française a effectué 108 visites médicales, traité 216 blessés ou malades, soigné 85 personnes et tenu un séminaire dans le centre d'urgence.

« Je suis fier que vous vous en souveniez. J'aimerais revenir en Chine et revoir les régions sinistrées du Sichuan », a-t-il déclaré.

Concernant ses souvenirs du Sichuan, M. Decanlers a souligné : « La solidarité chinoise nous a profondément impressionnés. Nous avons vu beaucoup de bénévoles dans les régions sinistrées. Bien que les us et coutumes soient différents, nous avons reçu un accueil chaleureux du peuple chinois. Au cours de notre mission au Sichuan, nous avons également procédé à des échanges avec l'équipe médicale d'urgence de Chine ».

Sur la reconstruction des régions sinistrées, il explique : « après le retour en France en 2008, un infirmier de notre équipe est retourné à Guangyuan et y est resté pendant une année. Il nous a beaucoup parlé de l'efficacité de la reconstruction dans les régions sinistrées ».

M. Decanlers précise qu'après les missions en Chine, ils ont ensuite participé aux missions de secours du séisme en Haïti, en Nouvelle-Zélande et au Japon. « Aujourd'hui, tous les membres sont en France ».

« Ils sont vraiment très professionnels. Tous les membres de l'équipe font preuve de prudence pour chaque blessé. Les blessés différents sont placés dans différentes postures », a déclaré Jiang Xiaoqin, directrice du département d'urgence de l'hôpital de Guangyuan. « J'aimerais également qu'ils reviennent à Guangyuan et qu'ils voient le nouvel hôpital ».

« À l'heure actuelle, une coopération sur les techniques médicales fait son chemin entre la Chine et la France. J'ai participé à ce programme. Je pourrais me rendre en Chine prochainement, et à ce moment-là, je me déplacerais certainement dans les régions sinistrées », termine Christian Decanlers.





Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : baisse sensible du nombre d'accidents de la route liés à l'alcool après l'entrée en vigueur de peines plus dures
Les opinions publiques mondiales focalisées sur la mort de Ben Laden
Les Etats-Unis vont créer une nouvelle situation au Moyen-Orient
Fin de la partie pour Ben Laden
Vers où l'énergie nucléaire mondiale devra-t-elle aller ?
Coopération médiatique Chine-Afrique : une force commune pour la vérité (REPORTAGE SPECIAL)
Qui la Chine menace-t-elle ?