Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 06.05.2011 15h30
Les salons de l'emploi pour les étrangers ont de plus en plus de succès
Des étrangers discutent sur des offres d'emploi lors d'un salon de l'emploi dans un hôtel de Beijing, le 16 avril. Plus de 1 600 postes, dans toute une gamme de domaines, étaient proposés.

D'après Wang Yan à Beijing, les offres se font plus variées alors qu'un nombre croissant de professionnels étrangers cherchent un travail en Chine.

Le printemps marque le coup d'envoi de la haute saison des recrutements, quand les étudiants se précipitent dans les salons de l'emploi avant l'obtention de leur diplôme en juin. Stephen Baron, âgé de 25 ans, en faisait partie.

A la différence que le salon où il est allé était spécialement destiné aux étrangers.

Stephen Baron est arrivé en Chine d'Angleterre en septembre 2009. Il étudie le chinois à l'Université Tsinghua à Beijing, et il espère achever le programme en juillet. Il a obtenu un diplôme de master en affaires internationales en 2010 à l'Université de Nottingham Ningbo, en Chine.

Navigant entre les stands des employeurs lors d'un salon de l'emploi à Beijing en avril dernier, Steve a dit qu'il était ouvert à toute proposition de manière égale, pourvu que le domaine lui convienne, bien que son choix de base soit consultant en gestion.

Il est venu au bon endroit au bon moment, tout au moins selon l'avis de Xia Bing. Xia Bing est Directeur du Centre de Recherche et d'Information sur les Talents Internationaux à l'Administration d'Etat des Affaires des Experts Etrangers (AEAEE), qui parrainait le salon.

« Les offres d'emploi deviennent de plus en plus variées », a t-il dit. « Lors de notre premier salon de l'emploi il y a quelques années, toutes les offres concernaient des postes d'enseignement qui se focalisaient sur les compétences linguistiques ou sur l'origine culturelle des candidats. La situation n'avait guère changé après le troisième salon, où 95% des offres étaient des postes d'enseignant. Aujourd'hui, les postes d'enseignant ne représentent plus que la moitié des offres ».

Parmi les nouveaux postes, on trouve des emplois dans les medias, les technologies de l'information, la fabrication, les finances et la médecine.

L'AEAEE a commencé à organiser des salons de l'emploi pour les étrangers en janvier 2005. Cette année-là, seuls 17 employeurs et 25 chercheurs d'emplois étrangers étaient venus. « Par contraste, nous avons vu entre 1 200 et 1 500 chercheurs d'emplois étrangers venir au salon cette année », a t-il dit.

Le bureau de M. Xia a dit que 460 000 experts étrangers travaillaient en Chine l'année dernière, contre 440 000 en 2008, et le salon de l'emploi de l'AEAEE est le seul dans le pays consacré aux étrangers. Le salon d'avril était le huitième à Beijing, et le onzième à l'échelle nationale, et plus de 130 employeurs étaient présents, cherchant à trouver des candidats pour quelque 1 600 postes.

Les employeurs venaient de Beijing, de Tianjin, des provinces du Hebei, du Shanxi, du Liaoning, du Heilongjiang, de l'Anhui, du Fujian, du Shandong, du Guangdong, du Jiangsu et d'autres villes et provinces. Parmi eux, des représentants de la Zone de Développement Economique et Technologique de Beijing, du Groupe Shougang, de la China Gezhouba (Group) Corp et de l'Université Agricole de Chine.






[1] [2] [3] [4]

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine: trois millions d'habitants au Tibet, dont 90% sont des Tibétains
Chine : baisse sensible du nombre d'accidents de la route liés à l'alcool après l'entrée en vigueur de peines plus dures
Pourquoi faire tant de bruit sur la Marine chinoise ?
Une victoire plus symbolique que réelle
Les Etats-Unis vont créer une nouvelle situation au Moyen-Orient
Fin de la partie pour Ben Laden
Vers où l'énergie nucléaire mondiale devra-t-elle aller ?