Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 09.05.2011 09h14
La majorité de la population ne peut toujours pas accéder à la propriété

Selon les experts, plus de 60 % des résidents de Chine n'ont pas les moyens d'acheter un appartement et les prix élevés de l'immobilier dans les villes entravent le processus d'urbanisation de la nation.

« Les travailleurs migrants ne peuvent pas accéder à la propriété dans les villes, ce qui les contraint à retourner dans leur ville d'origine et à construire leur logement en zone rurale », expliquait jeudi Li Enping, professeur au sein de l'Institut pour les études urbaines et environnementales de l'Académie des sciences sociales.

Li s'exprimait lors du lancement du Livre bleu de l'immobilier, un rapport annuel sur le développement du marché immobilier en Chine. C'est la huitième année que les Éditions académiques de sciences sociales de l'Académie des sciences sociales publient ce rapport.

« Environ 30 % de la population urbaine possède plus de 50 % des logements en Chine », observait-il, précisant que parmi ces 30 %, de nombreuses personnes possédaient plus d'une propriété.

Ces investissements à but spéculatif sont en partie à l'origine de la forte hausse des prix de l'immobilier en zone urbaine.

Dans le cadre du 12ème Plan quinquennal (2011-2015), le gouvernement central a promis en début d'année de construire 10 millions d'appartements subventionnés par l'État en 2011 et au total 36 millions d'ici 2015, tentant ainsi de maîtriser la surchauffe du secteur.

La construction de 10 millions de logements subventionnés en 2011 devrait coûter au pays environ 1 300 milliards de yuans (197 milliards de dollars). Pour financer cette mesure, le gouvernement central et les gouvernements locaux apporteront ensemble plus de 500 milliards de yuans, tandis que le reste sera financé par les institutions sociales et les individus eux-mêmes, selon les chiffres fournis par le ministère du Logement et du Développement urbain-rural.

Néanmoins, la pression sur le gouvernement est grande, car celui-ci doit trouver les fonds nécessaires pour financer un programme d'une telle ampleur.

« L'argent viendra certainement du gouvernement, des banques et d'organismes sociaux variés », a déclaré Wang Yulin, vice-directeur du Centre de recherche du ministère du Logement et du Développement urbain-rural, lors du lancement.

« Les entreprises d'État placées sous l'autorité du gouvernement central devraient prendre l'initiative et accroître leurs investissements dans la construction de logements subventionnés », a ajouté Wang.

Li Yang, vice-président de l'Académie des sciences sociales, a pour sa part déclaré jeudi que les Chinois devraient privilégier la location à l'achat d'une propriété immobilière.

« En Chine, seulement 10 % de la population loue. C'est très en dessous des 38 % que l'on constate aux États-Unis ou du taux de 70 % qui est atteint en Allemagne », a-t-il observé.




Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Où en est la situation de la sécurité alimentaire en Chine ?
Chine: trois millions d'habitants au Tibet, dont 90% sont des Tibétains
Pourquoi faire tant de bruit sur la Marine chinoise ?
Une victoire plus symbolique que réelle
Les Etats-Unis vont créer une nouvelle situation au Moyen-Orient
Fin de la partie pour Ben Laden
Vers où l'énergie nucléaire mondiale devra-t-elle aller ?