Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 16.05.2011 17h18
La "fuite à l'étranger" du pouvoir d'achat des touristes chinois

En 2010, le volume total des marchandises hors taxe achetées par les touristes chinois en France a atteint 650 millions d'euros (environ 6,13 milliards de yuans). Et récemment, les touristes chinois ont obtenu encore une fois le titre du « roi des achats en France ». Ce phénomène de « fuite à l'étranger » du pouvoir d'achat a suscité de plus en plus l'attention des départements concernés.

Une grande différence de prix est la première raison qui explique cet « engouement » pour les achats à l'étranger. La crème de beauté de la marque « Clinique » se vend pour 330 dollars hongkongais dans un magasin de marque de Hong Kong, contre 450 yuans dans la partie continentale chinoise. Avec le prix promotionnel fréquemment constaté à Hong Kong, on peut acheter deux flacons à Hong Kong, avec l'argent qui ne peut en acheter qu'un à Shanghai.

La date plus récente de la production et le bon système pour le retour ou les changes de marchandises rendent, tous, les achats agréables, a dit Zhang Kaiyue, étudiant chinois aux Etats-Unis.

Les achats à l'étranger sont composés des achats des touristes et des achats des commissionnaires. Selon le Bureau national du Tourisme, en 2010, le nombre de touristes chinois à l'étranger a été de 54 millions et leurs dépenses à l'étranger ont totalisé 48 milliards de dollars, soit 5 800 yuans par personne. Ce chiffre est 11 fois celui des touristes chinois dans le pays. Généralement, la dépense consacrée aux achats occupe 50% de la dépense totale des touristes. Cela veut dire qu'en 2010, les achats des touristes chinois à l'étranger ont été de 24 milliards de dollars. Selon un chiffre fourni par le marché du commerce électronique chinois, les transactions accomplies sur le marché des commissionnaires à l'achat se sont élevées à 12 milliards de yuans. La plupart des marchandises achetées par les commissionnaires étaient des produits cosmétiques.

Les marchandises achetées par commissionnaires à l'étranger n'ont pas été comptées dans les statistiques douanières. En fait, les importations chinoises ont été sous-évaluées de plusieurs dizaines de milliards de dollars. Cela pourrait aussi influencer le jugement sur la balance commerciale.

Pour prévenir "la fuite à l'étranger"du pouvoir d'ahcat, des experts ont proposé de diminuer les droits de douane, réduire le nombre de maillons de la vente, de lancer un nouveau mode de consommation et de renforcer le contrôle du marché.

Selon Zhao Gangling, professeur de l'Institut de l'administration de l'industrie et du commerce de l'Université des Finances et de l'Economie de Shanghai, L'important est de créer les grandes marques chinoises. Et le gouvernement devra encore protéger les appellations d'origine .

Qi Xiaozhai, chercheur du Centre d'études sur l'économie commerciale de Shanghai, a dit qu'il faudrait s'inspirer du modèle de Hainan qui a lancé un service de remboursement de taxe sur certains produits, au départ de l'île pour les touristes, et établi des magasins de marchandises hors taxe à l'aéroport. Ceci, pour "retenir dans le pays"la consommation des touristes étrangers.

En fait, le département concerné a déjà commencé a réduire les droits d'entrée de certains produits importés. Selon un document signé par l'Administration générale des Douanes, depuis le 27 janvier 2011, les droits de douane des ordinateurs, des appareils photo numériques et de certains autres produits de technologie informatique ont diminué de moitié, passant de 20% à 10%.




Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les eaux chinoises sont globalement saines (rapport gouvernemental)
La réforme du système financier et le réajustement des intérêts de la division internationale du travail
Comment traiter les traumatisms post-séisme
Le vol d'oeuvres d'art à la Cité Interdite doit déclencher une alarme
Le siècle de l'Asie est-il devant nous ?
Comment créer un "royaume idéal sur Internet" ?
Les Etats-Unis doivent évaluer à sa juste valeur la contribution du Pakistan à la lutte anti-terrorisme