Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 23.05.2011 14h36
Une nouvelle politique pour les voyageurs sur train à grande vitesse
Une jeune fille montre sa carte d'identité et son billet, qu'elle a acheté après avoir montré sa pièce d'identité à un employé de la Gare de Xingtai, dimanche dans la Province du Hebei.

Les voyageurs qui voudront prendre un train à grande vitesse à compter du 1er juin prochain vont devoir faire bien attention au nouveau système de billetterie adopté par les autorités ferroviaires.

Pour obtenir un billet pour un train dont le trajet commence par les lettres C,D et G, qui indiquent que les trains roulent à une vitesse supérieure à 200 km/h, les voyageurs devront ainsi présenter une pièce permettant leur identification.

Vingt-trois types de pièces seront acceptés. Mais le permis de conduire n'en fait pas partie.

Pour les étrangers, le passeport, le permis de résidence ou le permis d'entrée et de sortie pour étrangers seront tous admis comme titres d'identification.

Seront également acceptés les passeports de marin, les lettres émises par le Ministère des Affaires Etrangères et les ambassades locales pour attester de l'identité d'un étranger, et les certificats émis par les services d'administration des entrées et sorties pour attester de la perte d'un passeport.

Les voyageurs venant de Hong Kong et Macao devront montrer les permis les autorisant à voyager sur le Continent, et les résidents de Taiwan devront eux présenter leur permis d'entrer.

Au cas où un voaygeur ne sera pas en mesure de présenter l'original de la pièce d'identification, une copie sera acceptée.

Le Ministère des Chemins de Fer avait annoncé précédemment que cette politique avait pour objectif de lutter contre la revente à la sauvette. Les billets porteront le nom du passager et son numéro d'identité, et des contrôles seront menés au hasard pour confirmer l'identité de la personne présentant son billet.

Cette nouvelle politique risque toutefois de causer certains problèmes aux voyageurs.

Ainsi, à Beijing, les agences de réservation de billets de train ne peuvent-elles vendre des billets de trains à grande vitesse qu'aux seuls passagers titulaires du dernier modèle de carte d'identité, a précisé une employée d'une agence du District de Chaoyang, du nom de Fan.

« Les étrangers et ceux qui ne pourront présenter qu'une copie de leur pièce d'identité ne pourront acheter ce genre de billets que dans les gares », a t-elle dit.

Wang Juan, qui est allée dimanche après-midi à la Gare de Beijing pour acheter un billet de train entre Beijing et Shenyang, dit qu'elle est d'abord allée à l'agence de réservation située près de son domicile, où on lui a dit qu'elle ne pouvait pas acheter un billet avec sa carte d'identité, qui est encore du modèle ancien.

« Du coup, j'ai dû dépenser du temps en plus pour aller à la gare », a t-elle dit. « C'est vraiment pas pratique ».

Les étrangers de Shanghai ont eux plus de chance, les autorités ferroviaires locales ayant permis aux agences de vendre des billets de trains à grande vitesse à toute personne possédant un titre d'identification quel qu'il soit, et que ce soit un original ou une copie.

Ceux qui veulent acheter des billets de train dans les gares devront aussi se souvenir que les ventes de billets de trains à grande vitesse commenceront six jours avant le départ du train.

La nouvelle politique pourrait aussi contraindre les passagers à faire la queue plus longtemps avant de pouvoir acheter leurs billets.

Une vendeuse de billets de la Gare de Beijing, du nom de Song, a dit que pour les passagers utilisant le nouveau modèle de carte d'identité, l'attente supplémentaire sera très courte. Elle a précisé au China Daily que ces passagers ne devront attendre que quelques secondes de plus pour que la machine reconnaisse leur carte.

Mais si les voyageurs utilisent une autre pièce d'identification, cela leur fera perdre du temps, car les informations personnelles devront être entrées dans le système informatique, a t-elle ajouté.

Dimanche, il n'y avait pas beaucoup de monde pour acheter des billets de trains à grande vitesse partant le 1er juin dans la salle de vente de billets de la Gare de Beijing.

« Je n'ai vendu que six ou sept de ces billets », a t-elle dit. « Il va falloir attendre un peu pour voir les effets de cette nouvelle politique ».

De nombreux internautes ont manifesté leur mécontentement à propos de cette politique et ont demandé au Ministère des Chemins de Fer de l'appliquer également aux trains ordinaires.

« C'est pour les trains ordinaires qu'il est difficile d'avoir un billet, pas pour les trains à grande vitesse », a ainsi dit un internaute de Suzhou, dans la Province du Jiangsu, sur le portail d'information Sina.com.cn.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Tibet célère le 60e anniversaire de sa libération pacifique
Le PM chinois appelle la Chine, le Japon et la République de Corée à promouvoir la paix et la stabilité régionales
Face au fort pouvoir d'achat des chinois, le système de demande de visa touristique américain sera simplifié
L'état de l'économie italienne inquiète la Chine