Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 30.05.2011 09h07
Chine : la production, l'utilisation et la vente des sacs plastiques sont placées sous un contrôle plus rigoureux

La secrétaire générale adjointe de la Commission nationale de développement et de réforme, Mme Zhao Jiarong, a déclaré le 28 mai que la production et la vente des sacs plastiques seront placées sous un contrôle plus rigoureux et que des mesures supplémentaires seront prises en se servant du prix et de la fiscalité comme levier pour assurer leur concrétisation.

A compter du premier juin 2008, il est interdit en Chine de produire et de vendre des sacs plastiques d'une épaisseur inférieure à 0,025 mm. D'ailleurs, toute fourniture gratuite de ces sacs est défendue dans les supermarchés, marché, foires rurales et d'autres lieux de vente en détail.

Lors d'une activité organisée à l'occasion du 3ème anniversaire de cette interdiction, Zhao Jiarong a indiqué que ce décret a déjà porté des fruits positifs. Dans les principaux lieux de vente en détail, 24 milliards de sacs plastiques de moins ont été utilisés par an, soit une réduction de consommation de 600 000 tonnes de matières plastiques.

Selon des données de l'Association chinoise d'industrie de transformation des matières plastiques, en 2007, les matières premières consommées en la matière ont dépassé 1,6 millions de tonnes, ce qui équivalait à une consommation de 9,6 millions de pétrole. En outre, la « pollution blanche » provoquée par les rejets des sacs plastiques a fait aussi l'objet d'une préoccupation grandissante du public.

Source: CRI

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
He Guoqiang appelle à des efforts pour développer de nouvelles industries de haute technologie
S'inspirer de l'expérience tirée de l'Expo universelle et des jeux asiatiques dans la lutte contre la corruption
Réflexions suscitées par l'actuel « engouement pour l'émigration »
La dispute pour le poste de directeur général du FMI et la réforme de l'ordre financier international
Alcool au volant : tout reste à faire (ou presque...)