Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 31.05.2011 08h39
Des nuisibles pourraient s'installer dans les lacs asséchés

Les experts s'inquiètent que le campagnol amphibie, un rongeur particulièrement destructeur, s'installe dans les vastes étendues du lit du lac Dongting exposées par la sécheresse actuelle, et infestent les alentours.

Le lac Dongting, situé dans la province du Hunan (centre de la Chine), est le deuxième plus grand lac d'eau douce du pays, et joue régulièrement un rôle important en atténuant les inondations qui touchent la région du fleuve Yangtsé. Ceci n'est pas vraiment le cas cette année.

Depuis janvier, les précipitations sur la région sont en baisse de 50 à 60 % par rapport à la moyenne des années précédentes. L'eau du lac est généralement à son niveau le plus haut en mai, mais ce dernier ne pourrait cette fois être atteint que plus tard dans l'année.

Les campagnols amphibies pourraient proliférer sur les parties sèches du lit, selon un rapport publié par l'agence de presse Xinhua. Si le niveau d'eau manque à rapidement monter en juin, comme le laissent craindre les prévisions météorologiques, ces rongeurs auront assez de temps pour migrer et infester les alentours d'ici la fin du mois prochain. Une période critique, car il s'agit de la récolte du riz précoce et de la saison de transplantation du riz tardif, précise Xinhua.

Les données collectées le 17 mai par les satellites météorologiques montrent que le lac s'étendait sur 382 km², un chiffre bien éloigné des 1 649 km² de l'année dernière et 60 % plus bas que la moyenne saisonnière, explique Han Qingzhe, membre de l'Institut de recherche météorologique du Hunan.

Les précipitations relevées entre le 21 et le 24 mai ont permis d'augmenter l'aire du lac à 577 km², selon les chiffres publiés vendredi. Les lâchers d'eau effectués au barrage des Trois Gorges ont également contribué à juguler la sécheresse.

Toutefois, l'étendue du lac reste bien en deçà de ce que l'on aperçoit habituellement durant la saison des pluies, lorsqu'elle atteint jusqu'à 2 800 ou 3 900 km². Parallèlement, l'écosystème de zone humide du lac a grandement souffert de la sécheresse, indique M. Han.

Les parties exposées du lac sont en train de se transformer en terre ferme ou en prairies. Les navires le long de la voie d'eau principale de plus en plus étroite se font aujourd'hui rares, et de nombreux bateaux de pêche se retrouvent bloqués.

Le volume du lac Poyang, le plus grand lac d'eau douce du pays, a pareillement chuté à 740 mètres cubes, soit une diminution de 87 % par rapport à la moyenne des années précédentes.

Le centre de ce lac situé dans la province du Jiangxi est devenu une prairie.

« Normalement nous organisons nos courses de bateaux-dragons en mai », explique un habitant du village Hongwei, près du lac. « Mais il n'y a aujourd'hui plus d'eau, seulement de l'herbe. »

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Chine : près de 35 millions de personnes affectées par la sécheresse sur les cours moyen et inférieur du fleuve Yangtsé
He Guoqiang appelle à des efforts pour développer de nouvelles industries de haute technologie
Réflexions suscitées par l'actuel « engouement pour l'émigration »
La dispute pour le poste de directeur général du FMI et la réforme de l'ordre financier international
Alcool au volant : tout reste à faire (ou presque...)