Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 08.06.2011 11h34
Les Chinois demandent plus de transparence pour les actions de bienfaisance
Une femme essuie les larmes d'une élève d'une école primaire du Comté de Tancheng à Linyi, dans la Province du Shandong, dans l'Est du pays, le 29 mai. Quelque 40 internautes ont offert de l'argent et des cadeaux aux 34 élèves de l'école venant de familles pauvres.

Quelque 70% des internautes pensent que pour toute personne effectuant des actes de bienfaisance, légitimité, transparence et honnêté sont essentielles, d'après une enquête récente.

Cette enquête, conduite par le China Youth Daily, a également montré que près de 47% des répondants estiment que les donations à caractère philanthropique ne devraient pas être utilisées par les individuels et les entreprises comme un outil destiné à gagner de l'argent ou à améliorer leur image.

Cette enquête a interrogé quelque 5 600 personnes, dont 80% étaient âgées entre 20 et 50 ans.

Cependant, les experts pensent qu'il est acceptable que les entreprises utilisent la philanthropie dans leur stratégie de relations publiques, à moins qu'elles n'abusent de la générosité des gens ou se livrent à des fraudes.

« Il est normal que des entreprises ou des philanthropes soient motivés à faire des actes de bienfaisance pour des intérêts commerciaux ou pour des bénéfices intangibles », a dit lundi au China Daily Xu Yongguang, Secrétaire général de la Fondation Narada.

Par bénéfices intangibles pour les donneurs, on entend par exemple l'établissement d'une bonne réputation chez les consommateurs ou l'octroi de politiques favorables de la part de départements du Gouvernement, a dit M. Xu.

Mais aujourd'hui, de plus en plus de gens en Chine choisissent désormais de collecter des fonds pour ceux qui en ont besoin par le biais de microblogs ou en ligne.

Par exemple, Liang Shuxin, un directeur des ventes en ligne sur la communauté Tianya, a ouvert une boutique de bienfaisance en ligne sur Taobao.com, appelant les internautes à donner de l'argent pour offrir des déjeuners gratuits à des élèves d'écoles primaires de la Province du Guizhou, dans le Sud-Ouest de la Chine. A la fin mai, sa boutique en ligne avait reçu plus de 430 000 Yuans (66 150 Dollars US) en dons.

Mais cela n'a pas empêché les répondants au sondage du China Youth Daily de faire part de leurs inquiétudes au sujet de ce type de « micro-philanthropie ».

Plus de 54% des personnes interrogées s'inquiètent en effet que « l'argent donné ne puisse être contrôlé de manière efficace », et près de la moitié des répondants ont dit que certains programmes de micro-philanthropie pourraient manipuler la bonté des gens pour des gains personnels.

Dans le même temps, quelque 44% de ces personnes pensent aussi que la collecte de fonds par des individuels crée davantage d'occasions de fraudes et d'infractions économiques.

Mais, ainsi que l'a dit M. Liang, « J'ai failli perdre la vie quand notre voiture s'est renversée durant un déplacement sur une route de montagne de la Province du Guizhou, alors que nous allions choisir les écoles pour notre programme de déjeuners gratuits ».

« C'est vraiment injuste de penser que nous faisons ce travail de volontariat pour des gains et de la célébrité personnels », a dit M. Liang au China Daily lors d'un entretien par téléphone.

Deng Guosheng, Directeur du Centre de Recherche sur les ONG à l'Université Tsinghua, a dit que le Gouvernement devrait renforcer la gestion et la surveillance des personnes individuelles collectant des fonds en ligne, afin de maintenir la crédibilité de la cause philanthropique en Chine et de s'assurer que les personnes dans le besoin reçoivent de l'aide.

Ces dernières années, l'enthousiasme du public pour les dons de bienfaisance a été gravement affecté par toute une série de scandales.

Ainsi, en février dernier, Pan Kaihong, âgé de 43 ans, a été élu Directeur adjoint de la Fédération de Bienfaisance de Nanjing après avoir donné 30 millions de Yuans à l'organisation l'année dernière, mais il a été par la suite arrêté par la police et accusé d'avoir collecté illégalement plus de 51 millions de Yuans auprès des habitants locaux depuis 2010.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine s'engage à promouvoir la coopération sino-cubaine (Xi Jinping)
Rencontre entre les ministres chinois et sud-coréen de la Défense en marge du Dialogue Shangri-La à Singapour
Tensions en Mer de Chine méridionale : un test grandeur réelle pour la Chine
Que cherche Google, en calomniant la Chine ?
Quand l'économie de la Chine dépassera t-elle celle des Etats-Unis ?