Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 15.06.2011 13h27
Chine : les populations de grues en augmentation au Tibet

Les populations de grues, une espèce en voie d'extinction, continuent d'augmenter dans la région autonome du Tibet (sud-ouest) grâce au renforcement des efforts de préservation aux cours des dernières années, a déclaré mardi un responsable de la protection de l'environnement.

Le Tibet compte actuellement plus de 8 000 grues à cou noir, représentant au moins 80% de la population mondiale, a indiqué Jampel, directeur adjoint de l'Administration régionale de la protection de l'environnement.

Selon lui, ce chiffre représente une croissance significative, par rapport aux 6 900 en 2007 et 3 900 en 1992.

La grue à cou noir est originaire de la région des plateaux en Chine, en Inde, au Bhoutan et au Népal. Elle figure sur la liste des 90 espèces en voie d'extinction protégées par la Chine, avec le panda géant et le singe doré.

Ces espèces sont inscrites sur la liste rouge des espèces menacées de l'Union internationale pour la conservation de la nature (UICN), comptant moins de 10 000 individus à travers le monde.

Les grues à cou noir sont souvent vues en hiver dans les vallées du Tibet et dans les champs d'orge et de blé. Elles émigrent vers le nord du Tibet entre mi-mars et fin avril afin de se reproduire dans les marais.

Le Tibet compte 47 réserves naturelles, huit parcs forestiers nationaux, trois parcs de zones humides et quatre parcs géologiques pour aider à préserver la biodiversité de la région.

Rien qu'en 2010, le Tibet a établi trois nouvelles réserves naturelles et dépensé 20,7 millions de yuans (3,2 millions de dollars) pour améliorer l'environnement rural dans 26 villages.

En outre, la région a dépensé un total de 780 millions de yuans pour préserver ses forêts naturelles, ses zones humides, sa faune et sa flore, pour prévenir les incendies de forêt, les maladies des plantes et les insectes nuisibles, et pour promouvoir l'énergie propre au sein des communautés nomades, selon le gouvernement régional.

Des experts estiment que la protection de l'environnement sur le plateau du Tibet est essentielle pour la lutte contre la fonte des glaces et le changement climatique.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les présidents chinois et kazakh s'entretiennent du partenariat stratégique bilatéral
Des personnels de train embarquent pour des essais du TGV Beijing-Shanghai
Tensions en Mer de Chine méridionale : un test grandeur réelle pour la Chine
Que cherche Google, en calomniant la Chine ?
Quand l'économie de la Chine dépassera t-elle celle des Etats-Unis ?