Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 15.06.2011 13h46
Alerte aux tiques à Beijing
Après que des habitants du District de Changping aient rapporté des morsures de tiques, les responsables de la santé ont confirmé qu'il y avait là danger pour la santé publique.

Le centre de contrôle des maladies du District de Changping, en banlieue de Beijing, a commencé mardi une campagne de désinfection tous azimuts dans une communauté où une habitante et certains animaux de compagnie auraient été mordus par des tiques la semaine dernière.

Une femme du nom de Li, qui vit dans la communanuté Longzeyuan dans le District de Changping, a en effet dit avoir été piquée par un gros insecte sur son épaule droite il y a quelques jours, puis avoir ressenti des démangeaisons et remarqué des petites taches de sang sur tout son corps, ce qui lui a fait supposer que c'était une tique.

Dans un autre cas, c'est le chien d'un habitant qui a été mordu à trois reprises depuis le 29 mai dernier. Cet homme, du nom de Lu, a dit que les oreilles de son chien était couvertes de caillots de sang, et que le certificat médical établi par la station de prévention des épidémies de la communauté montrait que cela était dû à une infection par des tiques.

Un officiel du nom de Han, qui travaille dans le comité de voisinage de la communauté, a confirmé les cas suspectés d'infection dûs à des morsures de tiques dans la zone, disant que le comité coopérait avec le Centre de Contrôle des Maladies du District de Changping afin de pulvériser de l'insecticide dans la zone.

« Le comité a accordé une grande importance à ce fait après que quelques habitants aient suspecté une infection aux tiques », a dit mardi M. Han au China Daily. « Dans le même temps, nous avons emmené de suite la femme touchée dans un hôpital proche, et à présent, elle se porte bien ».

Le centre de contrôle a commencé à désinfecter soigneusement les arbres et les pelouses de la communauté. La stérilisation se poursuivra jusqu'au 17 jui, d'après M. Han.

« Les effets de la désinfection ont besoin d'une certaine période de temps pour être constatés, et nous prendrons encore des mesures supplémentaires après cela », a t-il dit, ajoutant que les habitants doivent s'écarter des zones où l'insecticide a été pulvérisé et promener leurs animaux en dehors des pelouses.

Alors que le processus de désinfection a commencé, certains habitants ont exprimé leurs inquiétudes au sujet des tiques et espéré que les services concernés pourraient maîtriser ce problème aussitôt que possible.

« J'ai peur de ce genre de petits insectes et je me tiendrai à l'écart des pelouses, car tant les tiques que les insecticides sont dangereux pour la santé », a dit Cui Xiaoyu, une jeune femme de 23 ans qui vit dans la zone touchée.

Chen Xifan, un responsable des relations publiques d'une entreprise de la communauté, a dit espérer que le comité pourra pulvériser des insecticides régulièrement pendant l'été, plutôt que de prendre des mesures après que des cas aient été découverts.

Des cas similaires avaient été rapportés pour la première fois en mai 2007 dans la Province du Henan, au Centre de la Chine, où 18 des 557 cas suspectés d'anaplasmose granulocytique humaine s'étaient avérés mortels à la date du 8 septembre 2010.

Les tiques se nichent habituellement dans les champs, et la maladie qu'elles provoquent a pour effet une baisse des globules blancs et des plaquettes dans le sang, ce qui qui peut conduire à une défaillance d'organes et à la mort, d'après des directives publiées par le Ministère de la Santé en 2008.

Le Ministère a précisé que les personnes qui sont en contact rapproché avec les malades peuvent également être infectées si aucune précaution n'est prise, mais si la maladie est détectée et traitée de façon précoce, elle se guérit.

Une femme médecin du nom de Wu, qui travaille à l'Hôpital de Médecine Traditionnelle Chinoise de la Province du Jiangsu, a conseillé aux gens de porter des pantalons longs à l'extérieur et d'éviter de rester dans l'herbe trop longtemps en été.

« De plus, les gens devraient consulter à l'hôpital si le moindre problème cutané survient », a t-elle ajouté.

Cependant, Liu Yu, Directeur du bureau au Centre de Contrôle et de Prévention des Maladies de Beijing a dit n'avoir encore reçu aucune déclaration de cas d'infection par les tiques dans les hôpitaux de la ville.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les présidents chinois et kazakh s'entretiennent du partenariat stratégique bilatéral
Des personnels de train embarquent pour des essais du TGV Beijing-Shanghai
Tensions en Mer de Chine méridionale : un test grandeur réelle pour la Chine
Que cherche Google, en calomniant la Chine ?
Quand l'économie de la Chine dépassera t-elle celle des Etats-Unis ?