Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 20.06.2011 08h40
Des nouvelles pluies torrentielles font des dizaines de morts dans le sud de la Chine

Les fortes pluies et inondations frappant le sud de la Chine ont fait 25 morts et 25 portés disparus ces cinq derniers jours, a annoncé vendredi le ministère des Affaires civiles.

Des pluies diluviennes -pour la troisième fois depuis le début du mois de juin- se sont abattues depuis lundi sur dix provinces méridionales du pays et 671 200 personnes avaient été évacuées vendredi à 17h00, selon une déclaration du ministère parue sur son site Internet.

Les autorités de lutte contre les inondations de la province du Sichuan (sud-ouest) ont annoncé vendredi que les orages ont fait trois morts et 17 disparus depuis jeudi.

Les inondations, glissements de terrain et coulées de boue provoquées par les précipitations ont touché plusieurs régions du sud-ouest du pays, ainsi que les zones situées sur les cours moyen et inférieur du fleuve Yangtsé.

Près de 40% des 295 districts affectés par les pluies torrentielles ont également souffert des deux orages précédents.

Les chiffres du ministère montrent que les pertes économiques directes dues à ce dernier épisode pluvieux ont atteint 12,85 milliards de yuans (1,98 milliard de dollars), soit chiffre supérieur au montant total des pertes entraînées par les deux vagues de pluie précédentes.

Les autorités centrales chinoises ont fait passer à 4 (le niveau le plus élevé) le niveau de réponse d'urgence, et dépêché des équipes de secours dans les provinces du Zhejiang, de l'Anhui et du Jiangxi où des fortes pluies ont provoqué des inondations meurtrières.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Hu Jintao présente ses condoléances à Medvedev après un accident aérien russe
Prochaine visite en Chine d'un dirigeant de l'opposition de Libye
Pour l'ordre en Mer de Chine Méridionale
Les Etats Unis sont responsables des tensions actuelles en Mer de Chine Méridionale
Un seuil sur le chemin pour connaître l'Occident