Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 11.07.2011 08h05
L'aéroport du Xinjiang mettra pleinement en oeuvre le système d'APIS pour renforcer la sécurité

L'aéroport international d'Urumqi, la capitale de la région autonome ouïgoure du Xinjiang, mettra pleinement en oeuvre le système avancé d'information sur les passagers (APIS) à partir du 20 juillet afin de renforcer la sécurité, ont déclaré samedi les autorités locales.

L'Aéroport international Diwopu d'Urumqi, qui figure parmi les cinq plus grands aéroports du pays, a commencé à utiliser partiellement l'APIS en mai 2008. Actuellement, il est appliqué pour 70% des vols, a indiqué Li Xiaoning, chef du poste d'inspection frontalier d'Urumqi.

Cependant, avec les 30% des vols actuellement non couverts, le système manque d'exactitude.

Le 7 juillet, le poste d'inspection a signé des contrats avec 13 compagnies aériennes chinoises et étrangères afin de mettre pleinement en oeuvre ce système.

Le système d'APIS réunit les informations sur les passagers et les transmet aux départements d'inspection frontaliers, ce qui augmente considérablement la vitesse des contrôles douaniers et de sécurité.

"Le système permet aux postes d'inspection d'examiner les informations sur les passagers à l'avance, ce qui non seulement rend le travail d'inspection plus ciblé, mais augmente également la rapidité de l'enregistrement", a précisé M. Li.

Sur le premier semestre de l'année, le poste a arrêté neuf personnes recherchées à l'aide de ce système.

L'aéroport d'Urumqi est la seule liaison aérienne entre l'ouest de la Chine et les pays d'Asie centrale, la Russie et le Moyen-Orient, et est également un point de transit reliant la Chine et les pays européens.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine mettra en place son système de médecins généralistes avant 2020
Xi Jinping appelle à des communications régulières avec les partis européens
China Mobile accentue la pression sur Unicom
Les compagnies aériennes prêtes à affronter la menace du train à grande vitesse
Comment résoudre le problème de la Mer de Chine Méridionale