Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 12.07.2011 08h24
Les meubles italiens étaient en fait chinois

Une entreprise de vente de mobilier est sous le coup d'une enquête après qu'il a été révélé que les produits présentés comme importés d'Italie étaient en réalité fabriqués en Chine.

Selon la chaîne CCTV, les produits vendus par la firme DaVinci de Shanghai étaient en fait expédiés en Italie avant d'être rapatriés en Chine afin d'obtenir des certificats d'importation.

Une cliente du nom de Mme Tang a indiqué avoir acheté 40 meubles auprès de cette compagnie pour une valeur totale de 2,8 millions de yuans (304 000 euros).

L'entreprise lui a assuré que la quasi-totalité des pièces était importée d'Italie, mais la cliente a relevé plusieurs problèmes.

Tout d'abord, les meubles dégageaient une forte odeur de produits chimiques, et l'un des lits d'une valeur de 100 000 yuans était de 30 cm plus court qu'annoncé.

Selon Mme Tang, la compagnie lui aurait expliqué que la variation s'expliquait par « les différences de standard entre la Chine et l'Italie. »

Lorsque la cliente a fait tester les pièces par le centre national de vérification des meubles, il est apparu qu'un meuble de télévision censé être fait de bois massif était en réalité fabriqué avec des panneaux haute densité, a rapporté CCTV.

DaVinci possède des boutiques à Shanghai et dans plusieurs autres villes importantes comme Beijing, Guangzhou et Chongqing. L'entreprise vend des marques italiennes telles que Cappalletti, Hollywood et Jewel, et assure dans ses publicités que tous les produits vendus dans ses boutiques sont « fabriqués avec des bois de grande qualité et garantis sans polluants. »

L'entreprise a déclaré à CCTV que les sculptures des meubles Cappelletti utilisaient un bois très rare qui n'existe que près d'un petit village italien.

Cappelletti assure pour sa part que les sculptures de ses meubles sont réalisées à partir d'une résine tout à fait banale.

Parallèlement, le fabricant de meubles Jinfengshuang à Shenzhen, dans la province du Guangdong, a indiqué à CCTV que tous les produits vendus par DaVinci n'étaient pas importés. Un peu plus tard, CCTV a trouvé à Dongguan une compagnie appelée Changfeng qui a avoué produire à base de panneaux haute densité et de résine les meubles soi-disant importés.

Changfeng ajoute que DaVinci leur a explicitement demandé dans un email de ne pas utiliser de bois massif.

Peng Jie, directeur général de Changfeng, précise que lorsque les meubles quittent sa société, ils sont ensuite expédiés en Italie puis rapatriés dans la ville afin que la compagnie puisse obtenir des certificats d'importation.

Le Bureau administratif de l'industrie et du commerce de Shanghai a inspecté hier tous les magasins et les deux entrepôts de DaVinci, posant des scellés sur les produits douteux.

Les fonctionnaires ont noté que les emballages des meubles portaient la mention « importé d'Italie », sans préciser le lieu de fabrication.

Le bureau n'a cependant pas ordonné la fermeture des boutiques.

« Des sanctions spécifiques seront annoncées après enquête », a déclaré Zhang Yusong, un des fonctionnaires du bureau.

DaVinci se refuse à tout commentaire.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
La Chine reconnaît l'indépendance du Sud-Soudan
La Chine mettra en place son système de médecins généralistes avant 2020
Les Etats-Unis « ne prendront pas parti » en Mer de Chine Méridionale
L'exploitation commune est le premier choix stratégique pour la Chine et le Vietnam sur le problème de la Mer de Chine méridionale
China Mobile accentue la pression sur Unicom