Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 02.08.2011 17h09
Rappel des escaliers roulants du nouveau métro de Beijing

Une douzaine d'escaliers roulants de la ligne de métro Yizhuang de la capitale ont été rappelés, car ils présentaient le même risque de dysfonctionnement que celui qui a provoqué la mort d'un petit garçon de 13 ans le 5 juillet.

« Parmi les 102 escalators, plus de 10 présentaient des risques pour la sécurité », a déclaré lundi à China Daily Xu Ronggen, secrétaire général de la Chambre de commerce des ascenseurs de Beijing.

La société d'entretien des escalators, Beijing Chengjian Huiyou Escalator Co Ltd a confirmé ce rappel.

Le plus haut organisme de surveillance de la qualité de Chine a demandé aux agences locales de conduire une évaluation de la qualité des escalators et ascenseurs après qu'un petit garçon de 13 ans ait perdu la vie à la station Beijing Zoo sur la ligne 4, lorsqu'un escalator ascendant se mit brusquement à changer de sens.

Selon le Bureau de la qualité et de la supervision technique de Beijing, l'escalator souffrait d'un défaut de conception et n'était pas bien entretenu lors des révisions de routine.

« Même les boulons ont eu un problème, l'escalator ne devrait pas pouvoir changer de direction avec tous les dispositifs de sécurité qui sont installés, dont les freins », a expliqué Wang Shihui, directeur général de Beijing Chengjian Huiyou Escalator Co Ltd.

« Les escalators et ascenseurs sont équipés d'un système de sécurité complet ; les usagers ne doivent pas être blessés si tous les éléments fonctionnent correctement », a ajouté Wang.

Les derniers chiffres officiels de l'Administration générale de la supervision de la qualité, de l'inspection et de la quarantaine montrent que plus de 5 % des ascenseurs et escalators en service présentent des risques de sécurité.

Les experts ont indiqué qu'une concurrence malsaine sur ce marché avait mené à une formation inadaptée et à une fuite des cerveaux au sein du personnel d'entretien des équipements.

« La plupart des employés qui effectuent le travail de maintenance sont des ouvriers migrants qui passent facilement d'un secteur à un autre pour avoir un meilleur salaire. En outre, les entreprises n'investissent pas assez dans la formation de leur personnel », explique Xu.

Wang affirme que sa société facture au moins 8 000 yuans (1 250 dollars) pour la révision d'un ascenseur, tandis que certaines entreprises le font pour 3 000 yuans, mais « les compétences de leurs ouvriers sont insuffisantes et leur matériel et équipement sont de mauvaise qualité. »

Selon Wang, de nombreux escalators et ascenseurs ne sont pas entretenus comme ils le devraient en raison des coûts que cela implique. Il a ainsi reconnu que la plupart des interventions d'entretien étaient en fait des interventions d'urgence.

« Ils ne sont révisés que lorsqu'ils tombent en panne, ce qui occasionne de nombreux dangers cachés », explique Xu.

La Chine est devenue le plus gros utilisateur d'ascenseurs et d'escalators au monde, avec 1,63 million d'équipements en service et le nombre s'accroît de 20 % par an, selon l'administration. Les accidents d'escalators causent en moyenne 30 morts par an.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) francophone
Les deux partis au Congrès américain ont trouvé un accord sur la dette
Chine : le porte-avions est légitime pour le développement pacifique du pays (Commentaire)
Pourquoi l'accident meurtrier du train à grande vitesse chinois s'est produit ?
Quotidien du Peuple : les forces sociales essentielles aux opérations de secours suite à l'accident ferroviaire meurtrier en Chine