Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 11.08.2011 08h26
La Chine se masculinise davantage

« Les chiffres du recensement révèlent un déséquilibre croissant entre les sexes à la naissance sur la partie continentale de Chine », a déclaré le ministre adjoint de la Santé Liu Qian lors d'une conférence de presse mardi.

Néanmoins, Liu n'a pas répondu à la question d'un journaliste qui lui demandait si et quand la Chine prévoyait d'assouplir sa politique de planning familial pour atténuer ce déséquilibre.

Le sexe-ratio à la naissance de la Chine était de 118 garçons pour 100 filles en 2010. Le nombre de garçons pour 100 filles n'a cessé d'augmenter au cours de chaque décennie, passant de 108 en 1982 à 111 en 1990 et enfin 116 en 2000.

Selon le ministre adjoint, la préférence traditionnelle pour les garçons et l'abus de technologies médicales comme la pratique illégale de l'avortement sélectif basé sur le sexe, ainsi que d'autres facteurs ont conduit à cette situation.

« Le gouvernement a pris une série de mesures pour résoudre le problème, notamment l'amélioration du système de sécurité sociale du pays et une lutte sévère contre l'avortement sélectif », a expliqué Liu.

« Les médecins qui effectuent un diagnostic pour établir le sexe du bébé sans que cela ne soit justifié sur le plan médical ou qui pratiquent des avortements sélectifs perdront leur licence médicale et toute institution de soin impliquée dans de telles pratiques sera punie sévèrement », a indiqué Liu.

Liu a fait ces déclarations lors d'une conférence de presse mardi, au cours de laquelle il a révélé des plans de travail sur 10 ans concernant les femmes et les enfants (2011-2020), adoptés par le gouvernement lundi.

« La Chine continuera à améliorer la nutrition, l'accès à l'éducation, la santé et le réseau de sécurité sociale pour les enfants », a affirmé Song Xiuyan, vice-président de la Fédération des femmes de toute la Chine et directrice adjointe du Comité national de travail sur les femmes et les enfants.

Les grandes lignes encouragent le gouvernement à créer au moins une école spéciale pour accueillir les enfants handicapés dans chaque ville et district de plus de 300 000 résidents.

« Le gouvernement vise également à élargir la couverture de l'assurance santé aux enfants au cours de la prochaine décennie et à offrir un plus grand soutien financier afin que les orphelins, les enfants pauvres ou ceux souffrant de maladies puissent recevoir des soins médicaux », a expliqué Song.

Selon Wang Zhenyao, chef de l'Institut de recherche de philanthropie à l'Université normale de Beijing, les enfants chinois ne bénéficient pas assez de services d'assistance sociale, contrairement aux enfants des pays occidentaux.

« Il n'y a presque aucun système d'assistance en cas de maladie grave en Chine, regrette Wang. De nombreuses familles pauvres ne peuvent que se tourner vers les organisations caritatives pour obtenir de l'aide. »

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine appelle à des actions responsables afin de maintenir la confiance des investisseurs
L'aide chinoise est accompagnée de respect et d'amitié pour les peuples africains
Les Etats-Unis et l'Europe devront assumer leur responsabilité politique pour la reprise de l'économie mondiale
Chine : le porte-avions est légitime pour le développement pacifique du pays (Commentaire)