Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 20.09.2011 16h49
Un « play-boy » fait face à des accusations après une querelle

Un riche mondain est accusé d'avoir heurté la voiture d'un rival; des armes ont été trouvées dans sa maison

Un promoteur immobilier qui est connu comme l'un des « play-boys de la capitale » est accusé d'offenses liées à des armes à feu à la suite d'un affrontement survenu avec un rival en soirée.

Wang Shuo, directeur général adjoint de la Beijing Wangfu Centurial Development, subira un procès pour possession illégale d'armes et destruction de propriété personnelle.

« L'affaire a été déposée le 2 septembre », a déclaré Sun Ying, agent de presse pour le tribunal populaire de l'arrondissement Dongcheng, qui a ajouté que la date du procès doit toujours être décidée.

L'homme de 29 ans devra se présenter devant les juges, en même temps que cinq autres qui sont accusés d'avoir aidé Wang à acheter les armes et à détruire les preuves. Les six hommes ont été libérés sous caution.

Wang est l'un des quatre soi-disant play-boys de la capitale, des jeunes hommes célèbres issus de familles riches et qui fréquentent des vedettes de cinéma.

[1] [2]

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine établit un nouveau record mondial dans la production de riz hybride
Pourquoi la Chine est-elle toujours attaquée lors des élections présidentielles aux Etats-Unis ?
Les prix à Beijing sont-il plus élevés qu'à New York ?
Il faut réduire le fossé des richesses