Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 05.12.2011 14h01
La Chine réunit 12 millions de dollars pour soutenir les programmes de bénévolat venant en aide aux travailleurs migrants

La Fondation des services de bénévolat de Chine a collecté plus de 80 millions de yuans (12,6 millions de dollars) afin de financer les services des bénévoles qui aident les travailleurs migrants à travers la Chine, a-t-on appris dimanche de chiffres officiels.

Le montant a été dévoilé dans un communiqué publié par le Bureau central de la civilisation de Chine, à la veille de la journée mondiale du bénévolat.

Le bureau, en coopération avec diverses agences gouvernementales, a débuté une campagne de bénévolat afin d'aider les travailleurs migrants cette année.

Les services de bénévolat à l'attention des travailleurs migrants comprennent la formation professionnelle, l'aide juridique, l'aide à faire entendre leurs voix et à résoudre les conflits et l'aide pour enseigner à leurs enfants.

Selon le communiqué, à ce jour, ces types de campagnes ont été menés dans 86 villes et par 105 entreprises d'Etat au niveau central.

Le communiqué a noté que les services de bénévolat se sont avérés populaires dans presque tous les secteurs sociaux et économiques ces dernières années. Une attention particulière a été donnée aux groupes les plus démunis, tels que les personnes âgées dont les enfants sont partis en tant que travailleurs migrants, les enfants dont les parents sont partis pour travailler et les handicapés.

Selon les statistiques publiées par la Ligue de la jeunesse communiste de Chine, le pays compte 33,92 millions de jeunes bénévoles enregistrés.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Les revues internationales ont publié en 2010 un total de 121 500 documents universitaires chinois
Ce ne serait pas seulement le vaincu qui « paierait un prix cher » pour la guerre
L'immolation par le feu vue de la règle fondamentale du bouddhisme
La France désire être le « sonnailler » quant à l'ingérence dans la situation en Syrie