Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 22.12.2011 10h58
Beijing comptera bientôt davantage de toits verts

Le Gouvernement de Beijing est déterminé à encourager le « verdissement » des toits de la ville. L'idée est de réduire la pollution de l'air et d'améliorer l'écologie urbaine.

D'après le Bureau Municipal du paysage et des forêts de Beijing, la ville construira des jardins en terrasse en haut des bâtiments publics dépassant douze étages. Cependant, le montant des subventions reste encore incertain, bien qu'il ne saura pas inférieur à 10 millions de Yuans (1,6 million de Dollars US) par an, d'après Tan Tianying, Président de l'Association de Boisement des Toits de Beijing.

« En tant que projet de bien-être public, le Bureau des Finances de Beijing alloue chaque année 10 millions de Yuans pour l'entretien et la construction de plus de toits verts chaque année, et comme le Gouvernement y accorde une grande attention, les subventions ne seront pas inférieures à cela », a dit M. Tan.

« Les toits verts peuvent être très utiles aux bâtiments, et bénéficier aussi aux habitants », dit ainsi un responsable de la publicité du Bureau des Paysages et des Forêts qui n'a souhaité donner que son seul nom de famille, Li.

Cependant, tout le monde n'est pas si enthousiaste quant à cette idée.

« Le Gouvernement encourage cette idée depuis des années, mais seuls quelques propriétaires y ont répondu très activement », dit ainsi un responsable travaillant au Bureau du Boisement du District de Chaoyang, qui a souhaité rester anonyme. « Certains habitants hésitent à voir leurs toits couverts de verdure, à cause du surcoût et de la possibilité de fuites causées par l'irrigation ».

« Je préfère ne pas voir le toit de mon appartement couvert d'herbe », dit ainsi Wang Yu, un Pékinois âgé de 26 ans, qui habite au dernier étage de son bâtiment, dans le District de Haidian. « J'ai entendu dire que certains habitants ont souffert de fuites d'eau causées par l’irrigation du toit. Je préfère plutôt cultiver des plantes sur mon balcon ».

En réponse à ce doute, M. Li a indiqué que cette fuite était un cas isolé.

« Après des années d'essais, la technique de verdissement des toits est vraiment mature », dit M. Li. « Tant que la membrane étanche est mise en service et entretenue correctement, il n'y aura aucune fuite ».

D'après M. Li, le verdissement des toits a été encouragé dès 1984. l'Hôtel Sheraton Great Wall de Beijing a été le premier à être couvert de plantes vertes. Cependant, le million et quelque de mètres carrés de toits verts que l'on compte aujourd'hui à Beijing, essentiellement sur des bâtiments des services du Gouvernement Central, des hôpitaux et des écoles, ne représentent qu'1% des toits pouvant être couverts.

D'après M. Li, il faudra un certain temps pour que le public, en même temps que certains responsables, soient pleinement conscients des bénéfices du verdissement des toits, comme les économies d'énergie et la réduction des émissions.

Selon M. Tan, les toits verts ne sont pas très bien entretenus dans la ville.

« Sur tous les toits verts qui existent, quelque 30% ont disparu du fait d'une mauvaise gestion », dit-il. « Le gouvernement devrait investir davantage, non seulement dans le coût initial, mais aussi dans l'entretien ».

« Avec les toits verts, qui contribuent à réduire la température d'un bâtiment, nous pouvons réduire de 70% la consommation d'énergie des climatiseurs durant l'été », dit M. Tan. « Qui plus est, le coût maximum pour le verdissement d'un toit est de 500 Yuans (79 Dollars US) le mètre carré, alors que le verdissement d'une surface équivalente de terrain peut monter jusqu'à 60 000 Yuans. Investir davantage dans le verdissement des toits contribuera à faire de la capitale une ville plus écologique ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
La Chine et la Pologne s'engagent à établir un partenariat stratégique
Nouvelles principales du 21 décembre
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine
Les dix années qui ont suivi l'adhésion de la Chine à l'OMC : mûrir et se développer tout en faisant face à toutes sortes de défis