Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 05.01.2012 16h08
Le harcèlement sexuel au travail est en augmentation

Alors que de plus en plus de femmes reçoivent des conseils sur le harcèlement sexuel sur les lieux de travail ces dernières années, fort peu se tournent vers la justice, selon des experts des droits de la femme, qui se sont exprimés lors d'un séminaire à Beijing.

« Une des raisons est que le harcèlement sexuel sur les lieux de travail a fortement augmenté ces dernières années », dit ainsi Guo Jianmei, un célèbre avocat défendant les intérêts publics et spécialisé dans les droits des femmes et des enfants. Me Guo dirige le Centre de Service et de Conseil Légaux pour les Femmes Zhongze, à Beijing.

Depuis 2007, le centre a reçu 183 appels de demandes de conseils sur le harcèlement sexuel, et s'est occupé de 47 cas au total. Parmi eux, 34% ont une relation avec les lieux de travail.

Selon Me Guo, c'est un signe que les Chinoises deviennent de plus en plus conscientes de leurs droits, et que désormais elles préfèrent appeler à l'aide plutôt que souffrir en silence.

C'est ainsi que le fondateur d'une société de formation éducative à Shenzhen a été condamné à une peine de prison en 2011 après qu'une de ses employées ait déclaré à la police qu'il l'avait violée.

Luo Yun (son nom a été changé) a déclaré à la police que son ancien patron Song Shanmu l'a forcée à apparaître nue sur des photographies et l'a violée. Après la mise en accusation de Song, quelques autres employées ont déclaré qu'elles avaient aussi été violées ou harcelées par Song.

Mais tandis que quelques femmes comme Mme Luo montrent du courage en dénonçant ce genre d'affaires, ses compagnes de souffrance ont désormais un accès plus facile à des informations utiles et à des hotlines de services légaux, grâce à internet.

Cependant, Guo Jianmei a déclaré un China Daily que les femmes qui dénoncent ces affaires sont encore une minorité.

« D'abord, les victimes ont besoin de savoir comment demander de l'aide et où trouver les informations nécessaires », a dit Me Guo. Elle cite ainsi le cas d'une bonne, violée à de nombreuses reprises par son employeur, avec plusieurs avortements à la clé, mais elle n'avait aucun accès à de l'aide.

« Entre 100 et 200 millions de femmes en Chine ont souffert ou souffrent de harcèlement sexuel sur leur lieu de travail, mais seuls quelques centres de services légaux fournissent des conseils », a dit Me Guo.

Chen Wei, avocate spécialisée dans la protection des droits des femmes au Cabinet Juridique Ying Ke à Beijing, a dit pour sa part au China Daily qu'elle a reçu de nombreux appels pour des conseils au sujet de cas de harcèlement sur les lieux de travail, mais que fort peu de clientes ont porté l'affaire en justice.

Les clients préfèrent reculer parce qu'elles ont peur de rendre ce genre d'affaires publiques, d'avoir à, parfois, quitter leur travail en conséquence et de porter tout le poids des critiques pour l'incident.

Si rassembler des preuves irréfutables prouvant le harcèlement sexuel est difficile, en collecter d'autres attestant d'un harcèlement verbal l'est plus encore. « Il n'est pas possible que nos clientes puissent emporter un enregistreur au travail tous les jours », dit Me Chen.

« La police n'accorde pas assez d'attention au harcèlement sexuel », ajouté Zhu Yantao, un haut responsable à la retraite du Bureau d'Enquêtes Criminelles au Ministère de la Sécurité Publique. « Nous nous concentrons davantage sur des affaires relativement sérieuses comme les vols et les attentats à la bombe, mais nous négligeons le harcèlement sexuel sur les lieux de travail ».

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Sélection du Renminribao du 5 janvier
Nouvelles principales du 4 janvier
Faire de plus grands efforts pour pouvoir parvenir au niveau mondial des classes moyennes
Une nouvelle guerre froide pourrait-elle éclater?
Barack Obama joue à nouveau la carte anti-Chine