Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 13.01.2012 16h23
Quel avenir pour les chemins de fer chinois ?

La saison des voyages de la Fête du Printemps, le Chunyun, est de retour, et c'est un total de pas moins de 3,1 milliards de voyages qui devraient être faits durant la saison haute, qui va durer 40 jours. On peut comprendre dans ces conditions que pour beaucoup, il est difficile de trouver un billet de train, car non seulement le système ferroviaire chinois transporte le volume de circulation le plus grand et à la croissance la plus rapide du monde, mais il est aussi, et de loin, le plus chargé. Il y a sur le réseau près de trois fois plus de circulation par kilomètre en moyenne que sur le réseau américain, et près de dix fois plus que sur celui de l'Union Européenne.

Malgré des investissements substantiels depuis 1949, la longueur des voies de la Chine, comparée à la taille de son territoire, ne représente que le tiers de celle des Etats-Unis et le sixième de celle de l'Union Européenne. Plus frappant encore, la longueur des voies par habitant représente un douxième de ce qu'elle est aux Etats-Unis et un septième de celle de l'UE. Pas étonnant dans ces conditions que le réseau ferré chinois soit si chargé. Il est aussi vrai que ses capacités sont pour ainis dire rationnées sur certaines routes, une chose dont peuvent témoigner facilement de nombreux passagers attendant une place ou des transporteurs de marchandises dans l'impossibilité d'obtenir tous les wagons qu'ils souhaitent.

Avec une utilisation aussi forte et une circulation en augmentation, la Chine n'a pas d'autre choix que de construire de nouvelles lignes sur ses principaux corridors inter-villes. La question est de savoir si les nouvelles lignes doivent être construites pour des trains à vitesse traditionnelle ou à grande vitesse.

Construire des voies à grande vitesse coûte normalement plus que construire des infrastructures ferroviaires traditionnelles. Mais en Chine, ce coût supplémentaire, en général considérable, n'est pas pour autant prohibitif, en partie parce que la plupart des nouvelles lignes passent par des viaducs et des tunnels pour minimiser l'utilisation des terres, que ce soit des trains traditionnels ou des trains à grande vitesse. Qui plus est, les nouvelles lignes construites pour des trains à vitesse traditionnelle ne peuvent offrir qu'un surcroit de capacités, mais pas de meilleurs services, pour faire face à la concurrence croissante du transport par air et par route. C'est pourquoi nulle part dans le monde ne sont construites de nouvelles lignes inter-villes pour des trains à vitesse traditionnelle.

Sur le plan international, les trains à grande vitesse ont réussi à concurrencer efficacement les cars et les avions en tant que modes de transport. Les régions côtières et centrales de la Chine ont justement les conditions démographiques et géographiques les plus favorables à la réussite d'un réseau ferré à grande vitesse, car un tel réseau pourra connecter 15 villes ayant une population de 3 millions d'habitants ou plus et 50 villes ayant une population de plus d'un million d'habitants.

Ce schéma de voyages inter-villes convient bien aux voies ferrées. De même, la croissance rapide des revenus personnels créera de la demande pour des voyages. Cela semble de bon augure pour la viabilité économique à long terme du réseau ferré à grande vitesse chinois, qui juste après quatre ans peut être comparée à celle du réseau ferré à grande vitesse français en volume. Malgré cela, nombreux sont ceux qui doutent du développement rapide des trains à grande vitesse en Chine après l'accident du train à grande vitesse à Wenzhou le 23 juillet 2011, que l'Administration d'Etat de la Sécurité au Travail à mis sur le compte de défaillances technologiques et de fautes humaines. Beaucoup reste à faire et doit être fait pour s'assurer que ce genre d'accident n'arrivera plus. Sur le plan international, les trains à grande vitesse ont une excellente réputation de sécurité, et le fait qu'ils soient beaucoup plus sûrs que les transports par route sont un de leurs points forts. Par conséquent, le programme de trains à grande vitesse avec une surveillance renforcée devrait rester une composante essentielle de la stratégie chinoise des transports terrestres.

Le traffic ferroviaire à grande vitesse continuera sans aucun doute à s'étendre au fur et à mesure que les lignes en construction seront achevées et les réseaux connectés. Qui plus est, la croissance économique et l'augmentation des revenus assureront une utilisation croissante à long terme.

Entretemps, toute capacité de transport non utilisée peut l'être par le biais de la fixation du prix en fonction du marché, permettant à un spectre plus large de Chinois de profiter des bénéfices des trains à grande vitesse. Ils deviendront attractifs pour des voyages qui sans cela seraient faits par route ou par air, et contribueront aussi à la création d'un système de transport plus sûr et plus faible en carbone.

Finalement, transférer le transport de passagers vers le réseau à grande vitesse augmentera la capacité de transport de marchandises sur le réseau ferré à vitesse traditionnelle et allègera la pression sur le système routier express sur les couloirs les plus chargés.

Le développement des voies ferrées en Chine fait tout de même face à plusieurs défis. En premier, comme l'accident de Wenzhou l'a montré, la sécurité et la fiabilité du réseau ferré à grande vitesse. Et deuxièmement, il est important d'établir un modèle de financement durable reconnaissant que des infrsatructures construites pour durer et être utilisées pendant un siècle ne sauraient être rentables lors de leurs premières années d'utilisation.

Dans ce but, le programme de voies ferrées à grande vitesse devrait être consolidé en un réseau plus « serré » couvrant les routes prioritaires avec les rendements les plus élevés, tout en faisant une utilisation plus efficace des instruments de financement à long terme.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Concours d'articles originaux sur le thème « le Quotidien du Peuple en ligne et moi »
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Nouvelles principales du 9 janvier
Sélection du Renminribao du 11 janvier
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?