Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 22.02.2012 15h28
Retards des vols en baisse pour 2011

Au cours de l'année 2011, malgré une augmentation des vols dans les aéroports chinois, on constate malgré tout, une baisse des retards des vols.

En effet, les données de gestion du trafic aérien révèlent que 77,9 ¨% des vols réguliers étaient à l'heure l'an dernier, soit une amélioration de 2 % par rapport à 2010.

Les vols entre Beijing et Guangzhou ont été les pires au niveau de la ponctualité, à 66 %, suivis des vols entre Beijing et Shanghai à 73 %, a déclaré un représentant du Bureau de gestion du trafic aérien sous l'administration de l'aviation civile de Chine (CAAC). Le fonctionnaire a préféré garder l'anonymat.

Pourtant, «des améliorations significatives" ont été faites sur les deux lignes et la proportion de ponctualité sur les vols Beijing-Shanghai a augmenté de 30 points de pourcentage, et ceux sur les lignes Beijing-Guangzhou de 11 points de pourcentage, par rapport à 2010, précise-t-il .

Li Jun, le directeur adjoint de la CAAC, avait déclaré plus tôt, lors d'une conférence que les compagnies aériennes, les aéroports et les autorités du contrôle aérien ont amplifié l'année dernière la coopération pour réduire les retards et augmenté la capacité dans les principaux aéroports, comme Beijing, Nanjing et Chongqing.

Cette année, la ponctualité des vols sera ciblé afin d'être d'amélioré de 2 points de pourcentage, et le retard des vol devrait être réduit en moyenne d'au moins 5 %.

Selon les analystes, l'ouverture en juin prochain de la ligne ferroviaire à grande vitesse Beijing-Shanghai, réduisant le temps du voyage à moins de cinq heures, a poussé les compagnies aériennes à améliorer leurs performances.

Malgré cette amélioration, il semble que les passagers n'ont pas noté de changement particulier.

Il Wei, un voyageur fréquent de Beijing, n'a pas remarqué d'amélioration, même sur la ligne Beijing-Shanghai, malgré un saut de 30 points de pourcentage.

«L'année dernière, plusieurs vols de Shanghai à Beijing que j'ai pu prendre ont été retardés d'une à deux heures," indique-t-il.

"L'amélioration de 2 points de pourcentage ou 30 points de pourcentage peut être un plus au niveau statistique, mais ne signifie pas grand chose pour les voyageurs", précise Li Wei.

Pourtant, les fonctionnaires de l'aviation civile, les experts et les compagnies aériennes ont fait valoir que l'amélioration a été durement gagné, étant donné le trafic aérien de plus en plus occupé.

L'année dernière, la flotte du transport aérien du pays, a augmenté de 150 avions. Le Bureau de la gestion du trafic aérien a enregistré pour 2011 une croissance de 7,6 %, quant au nombre de vols traités, qui a atteint 6,07 millions.

"Tout comme sur la route, plus de voitures feront des embouteillages. Plus d'avions volant dans le ciel, produiront également une perturbation du trafic et des retards", a déclaré Li Xiaojin, professeur à l'Université de l'aviation civile de Chine.

L'autorité a besoin de contrôler l'achat des avions et d'affiner la gestion du trafic aérien afin de permettre à plus d'avions de voler plus rapidement, conclut-il.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 21 février
Nouvelles principales du 21 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
Des centaines de millions yuans pour former des animateurs d'émissions ?
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?