Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 29.02.2012 17h02
Des "garçons virils et de belles filles"sélectionnés comme modèles

Une école secondaire du centre de la Chine, dans la province du Henan, a récemment établi un code de conduite pour inciter les élèves à devenir des «garçons virils» et de «jolies filles et intelligentes», actuellement un sujet brûlant parmi les enseignants et étudiants locaux.

Le n° 18 du lycée de Zhengzhou, spécialisé dans l'éducation artistique, au début du nouveau semestre, a accordé des titres de «garçons virils» et de «jolies filles et intelligentes" à 44 élèves - 22 garçons et 22 filles - de sorte que d'autres étudiants pourraient imiter leur comportement.

Duan Yaping, 44 ans, le directeur de l'école, a constaté que certains élèves pensent qu’une mauvaise habitude comme fumer leur donnerait un look cool, l'école a donc choisi des modèles pour eux, selon un rapport de Zhengzhou basée sur les Nouvelles d'affaires du Henan.

Vingt-huit caractéristiques comportementales sont nécessaires pour devenir un "garçon viril", comme d’être bien peigné, les cheveux pas trop long, ne pas s'habiller bizarrement, respecter les filles et admirer les héros, selon une annonce sur le site de l'école.

Les caractéristiques pour les "jolies filles et intelligentes» incluent de ne pas se bagarrer avec les garçons, d’avoir le respect de soi et de la décence.

Dans son plan de travail semestriel, l'école veut enseigner aux élèves de bonnes habitudes, comme «bien écrire, bien marcher et bien parler», en tant qu’élément de son enseignement de l'étiquette sociale.

Un enseignant de l'école qui a voulu garde l’anonymat, a confié au China Daily que les étudiants en art ne sont pas si conformes aux autres élèves et que l'école a du établir un code de conduite pour les empêcher d'être si rebelle.

Xiao Yuan, une étudiante en art du lycée de Zhengzhou, une école différente, a dit qu'elle comprenait le raisonnement derrière ce code, mais qu’elle avait ses propres idées.

Et d’ajouter : "Certains disent que les élèves du secondaire ne peuvent parfois pas trop distinguer le bien du mal et ce code va nous rappeler d'être gentil et pas méchant,».

«Mais les élèves doivent garder leurs propres esprits pour devenir ce qu'ils veulent être et ne pas être tous les les mêmes."

Guo Fang, un étudiant en dernière année des langues étrangères de l'école Anyang, pense que le code est trop stricte et qu'il pourrait limiter l'interaction normale entre les garçons et les filles.

Pour Guo, avec ce code, « Les filles ouvertes d’esprit »seront considérées comme de« mauvaises élèves » ce qui est injuste ".

Certains parents ont également exprimé leurs préoccupations au sujet de cette affaire, en disant qu'il était incorrect de définir une norme unifiée, pour qu’elle soit apprise et suivie par les étudiants.

Liu Dan, dont la fille étudie au lycée de Zhengzhou, a déclaré qu’avec ce code de conduite, des élèves risquent de perdre confiance en eux, car ils pourraient ne pas être si «masculin» que le code exige.

Cao Wanchen a contribué à cet article.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 29 février
Principales nouvelles du 29 février
L'essor des relations sino-africaines surprend l'Occident
L'euro fête ses dix ans : quel choix faut-il faire ?
Faire de plus grands efforts pour pouvoir parvenir au niveau mondial des classes moyennes