Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 16.03.2012 14h33
990 millions de yuans récupérés au profit des consommateurs mécontents
Des responsables du Bureau local de l'industrie et du commerce montrent à des étudiants de l'Université du Jiangsu à Zhenjiang, dans la Province du Jiangsu, comment repérer les faux sacs, la veille de la Journée Mondiale des Droits des Consommateurs, le 15 mars (China Daily).

Les autorités chinoises ont récupéré l'année dernière 990 millions de Yuans (156,3 millions de Dollars US) au profit des consommateurs, au moment où la Chine redouble d'efforts pour protéger les droits des consommateurs, selon des chiffres officiels publiés mercredi.

En 2011, les institutions chargées de l'industrie et du commerce en Chine ont traité 846 000 cas de plaintes déposées par les consommateurs par l'entremise de la plate-forme de services en ligne « 12315 », ont indiqué des responsables lors d'une conférence organisée à l'occasion de la Journée internationale des droits des consommateurs.

Wang Dongfeng, directeur adjoint de l'Administration d'Etat de l'Industrie et du Commerce, dit que la Chine va améliorer son système actuel pour en accroître l'efficacité dans la réponse aux demandes des consommateurs.

Les autorités chinoises ont récupéré 980 000 000 yuans en faveur des consommateurs trompés en 2010.

Avec un portefeuille de mieux en mieux garni et un plus grand choix, les consommateurs chinois sont de plus en plus conscients de leurs droits au moment où le pays a pour objectif de stimuler la consommation intérieure.


Les défenseurs des droits des consommateurs engagent la bataille
Les tribunaux chinois ont fait état d'une forte augmentation des cas d'affaires concernant des consommateurs, déposées en justice par des militants « professionnels » des droits des consommateurs.

Au cours des cinq dernières années, près de la moitié des 661 cas concernant des litiges portant sur des contrats commerciaux et la qualité des produits ont été portés en justice par des visages familiers, connus pour leurs campagnes de lutte contre les produits contrefaits et de mauvaise qualité, selon les statistiques du Tribunal Populaire du District de Huangpu, à Shanghai.

« Les consommateurs leur font confiance pour engager des poursuites judiciaires quand ils se rendent compte que leurs droits ont été violés », a déclaré Jin Minzhen, Vice-président du tribunal. « Parfois, ces ‘professionnels' achètent des produits qu'ils savent parfaitement être défectueux, et poursuivent les détaillants pour demander une indemnisation ».

L'année dernière, plus de 40 % des cas à Chongqing ont impliqué un défenseur des droits des consommateurs reconnu, selon la Cour Intermédiaire Populaire n ° 5 de Chongqing.

Dans un autre cas jugé à Shanghai en octobre de l'année dernière, un activiste chevronné de la lutte contre les produits et services contrefaits a poursuivi un restaurant pour le compte d'un couple de jeunes mariés. Le restaurant se prétendait faussement comme étant une salle de banquet d'un hôtel quatre étoiles sur son menu de mariage, selon les documents du tribunal. Le défendeur a été condamné pour fraude, et l'activiste « professionnel » a aidé le couple à obtenir une indemnisation.

Mais il se dit aussi que certains de ces représentants « professionnels » exploitent leurs services pour en tirer profit. Conformément à la loi sur la protection des droits et intérêts des consommateurs, les consommateurs peuvent recevoir, à titre de compensation, jusqu'à 10 fois le prix d'un produit, s'il est prouvé qu'il est faux.

Ces personnes ne cherchent pas à résoudre le différend d'abord, dit Zhang Zengbao, secrétaire général de la Commission de protection des droits des consommateurs du District de Huangpu à Shanghai. Au lieu de cela, elles s'adressent aux entreprises et font des demandes déraisonnables.

« En janvier, un homme a ainsi demandé à des dizaines de milliers de Yuans à titre de compensation pour un paquet de produits alimentaires d'une valeur quelques yuans, après avoir constaté que le produit avait des défauts, et il a dit qu'il ne supprimerait pas les informations en ligne sur le produit avant d'être indemnisé par l'entreprise », a dit M. Zhang.

Certains de ces « professionnels » achètent des produits, qu'ils pensent être des contrefaçons, dans des magasins situés dans différentes parties de la ville, puis engagent des poursuites judiciaires devant plusieurs tribunaux de district en même temps pour obtenir des indemnisations maximales, a-t-il dit.

« S'ils trouvent un produit contrefait ou de qualité inférieure, les consommateurs peuvent nous le rapporter. La motivation ne devrait pas être de gagner de l'argent avec cela », a déclaré Li Chunyan, un responsable de la protection des consommateurs du District de Huangpu.

Mais Xu Dajiang, qui est célèbre à Guangzhou pour sa lutte contre les produits contrefaits, a dit pour sa part qu'il travaille en appui des organismes officiels de surveillance du marché.

« Je veux aider plus de consommateurs à être conscients de leurs droits et à protéger leurs intérêts, et je veux contribuer à la répression de la fabrication et de la vente de produits contrefaits », a déclaré M. Xu, qui a créé un site internet consacré à la protection des droits des consommateurs il y a quatre ans.

Certains avocats disent que les actions de ces « professionnels » devraient être soutenues en tant que force non gouvernementale importante pour décourager les contrefacteurs.

« Si les 'professionnels' sont écartés, les personnes impliquées dans la contrefaçon seront plus actives », a déclaré Yi Shenghua, avocat au cabinet d'avocats Yingke de Beijing.

« Il n'y a rien de choquant à ce qu'ils gagnent leur vie de cette façon, parce qu'ils doivent dépenser beaucoup de temps et faire beaucoup d'efforts pour leurs enquêtes et la collecte de preuves, et ils doivent aussi être prêts à risquer de perdre des procès ».



Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 16 mars
Principales nouvelles du 15 mars
La politique extérieure de la Chine : pas plus qu'elle ne peut assumer
Le recours américain devant l'OMC contre les quotas de la Chine sur les terres rares pourrait aggraver la situation
Des sessions pas comme les autres