Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 19.03.2012 08h34
Les prix des nouveaux logements cessent de croître dans la plupart des villes chinoises en février

Les prix des nouveaux logements ont cessé de croître dans la plupart des 70 villes principales de Chine en février, a annoncé dimanche le Bureau national des statistiques (BNS).

En février, 45 des 70 villes principales prises en compte dans les statistiques ont vu une diminution dans les prix des nouveaux logements par rapport à janvier, alors que les prix des nouveaux logements dans 21 autres villes restent inchangés, a indiqué le BNS dans un communiqué publié sur son site Internet.

Seules quatre villes ont constaté une augmentation des prix des nouveaux logements entre janvier et février, a noté le bureau.

En base annuelle, 27 villes ont connu une diminution des prix des nouveaux logements en février, contre 15 en janvier.

Les prix des logements d'occasion ont cessé de croître dans 59 villes en février, contre 65 villes en janvier.

Dans les villes de premier rang, y compris Beijing, Shanghai et Shenzhen, les prix des nouveaux logements et des logements d'occasion en février ont baissé ou sont restés inchangés, en base annuelle comme mensuelle.

Les statistiques du BNS ont montré que les prix des nouveaux logements de l'ensemble des 70 villes avaient cessé d'augmenter en janvier, grâce aux efforts continus du gouvernement pour refroidir le secteur immobilier.

La Chine a adopté depuis 2010 des mesures destinées à calmer les prix immobiliers. Ces mesures comprennent un resserrement des crédits, une hausse des acomptes, l'interdiction d'achat d'un troisième logement, des essais d'impôt foncier et la construction de logements pour les foyers à bas revenus.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Principales nouvelles du 16 mars
Sélection du Renminribao du 16 mars
La politique extérieure de la Chine : pas plus qu'elle ne peut assumer
Le recours américain devant l'OMC contre les quotas de la Chine sur les terres rares pourrait aggraver la situation
Des sessions pas comme les autres