Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 26.03.2012 09h24
La « belle » milliardaire est portée disparue

Une milliardaire qui doit environ 600 millions de Yuans (95 millions de Dollars US) à des prêteurs privés et des banques a disparu, selon les autorités de la ville de Changshu, dans la Province du Jiangsu.

Gu Chunfang, que les habitants surnomment la « plus belle des femmes d'affaires », a disparu après avoir emprunté plus de 100 millions de Yuans auprès des banques et près de 500 millions de Yuans auprès de prêteurs privés en leur promettant des rendements élevés avec un taux d'intérêt annuel de 40 %, a annoncé Xi Jian, Directeur adjoint du Département de la publicité du Comité du Parti Communiste Chinois de Changshu.

« Plus de trente prêteurs se sont tournés vers les pouvoirs publics pour leur demander de l'aide. Un groupe composé de membres de l’autorité judiciaire, de la police et du département des finances du Gouvernement enquête sur cette affaire », a indiqué M. Xi.

« A l’heure actuelle, la tâche la plus importante est de déterminer s'il s'agit d'une fraude au contrat, d’une affaire criminelle ou d‘une affaire de collecte de fonds privés. C'est seulement à ce moment que les créanciers seront indemnisés en conséquence », a ajouté M. Xi.

La disparition de Gu Chunfang survient à la suite d'un cas similaire, dans laquelle un homme d’affaires, Wu Ying, a été condamné à mort pour avoir illégalement touché 770 millions de Yuans. La décision de peine de mort est encore en cours d'examen par la Cour Suprême Populaire.

La condamnation à mort de Wu a suscité un tollé, les opposants à cette décision faisant valoir que la peine capitale était trop sévère pour quelqu'un qui n’a en fait utilisé cet argent que pour investir et non pour des intérêts personnels.

Certains économistes estiment d’ailleurs aussi que la sanction est injustifiée à un moment où emprunter de l'argent auprès d'une banque peut s'avérer difficile pour les entreprises privées.

Un ami de Gu Chunfang, qui dirige une entreprise locale, et qui a demandé à rester anonyme, a déclaré au China Daily que l'activité d’exploitation minière dans laquelle Gu Chunfang avait investi demandait beaucoup d'argent.

« Elle a emprunté de l'argent auprès d'amis de la ville, d'abord à un taux d'intérêt de 10 à 20 % et ensuite à un taux plus élevé, parce qu'elle a dû emprunter plus pour rembourser des intérêts excessifs », a-t-il dit.

Selon lui, « ses ennuis étaient prévisibles », puisque les taux d'intérêt que Gu Chunfang proposait étaient franchement « déraisonnables ».

Il a ajouté que le directeur d'une société immobilière locale qui avait prêté 180 millions de yuans à Gu Chunfang s'est suicidé.

La milliardaire en fuite, qui est âgée d’une quarantaine d’années, était propriétaire d'une société de négoce, d’une boutique de vêtements et d’un institut de manucure haut de gamme. Auparavant, elle avait été vendeuse de produits cosmétiques, et avait travaillé comme mannequin, apparaissant dans une vidéo de promotion de la ville réalisée par le gouvernement local.

M. Xi a admis que le montant d'argent impliqué dans l'affaire Gu pourrait augmenter, mais il a démenti que cette somme atteigne 1 milliard de Yuans.

Zhou Siyang, un homme d'affaires de Changshu qui doit 230 millions de Yuans aux banques, a également disparu à la fin du mois de février.

Le service des enquêtes économiques du bureau de la sécurité publique de Changshu a exhorté, sur son micro-blog, les habitants à être prudents lorsqu'ils prêtent de l'argent et à examiner soigneusement les risques potentiels.

En tant que l’une des divisions administratives les plus développées au niveau du comté, Changshu est connue pour avoir une économie privée avancée et a enregistré un PIB annuel par habitant de plus de 20 000 Dollars US en 2010.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) traducteur(trice) avec français langue maternelle
Sélection du Renminribao du 25 mars
Regards sur le futur ralentissement économique de la Chine
La décision de l'OMC sur les terres rares révèle une faille du système
L'« aurore » a-t-elle fait son apparition en Libye ?