Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 27.04.2012 16h47
La Suède un exemple de protection sociale

La Chine peut se tourner vers la Suède comme modèle, car ce pays promeut des réformes et essaie de mettre en place un système solide de protection sociale, selon les experts lors de la tournée actuelle du Premier Ministre Wen Jiabao en Europe.

Oliver Brauner, expert de la Chine au Stockholm International Peace Research Institute a déclaré que la visite de Wen en Suède pourrait déboucher sur d'autres choses que des échanges commerciaux.

Les riches en Chine sont de plus en plus riches et les pauvres de plus en plus pauvres et le pays devrait améliorer ses systèmes de santé et de retraite, a-t-il souligné.

"La Suède est très développée dans ces questions", a déclaré Brauner. " Je pense qu'il pourrait être utile à la Chine non de copier ces exemples un par un mais d'en considérer quelques-uns. "

La Suède a également consacré beaucoup de temps à la recherche et développement et est devenu aujourd'hui un centre pour la technologie de pointe et de l'innovation.

"C'est une population minuscule mais avec une main-d'oeuvre qualifiée», a expliqué Brauner. "Peut-être que c'est aussi en raison de son système de protection sociale solide."

Anders Wijkman, un homme politique suédois et actuel vice-président du Club de Rome, un groupe de réflexion politique internationale, partage ce point de vue.

«La Suède a mis en place des initiatives sociales et le pays est célèbre pour l'égalité", a-t-il fait remarqué. "Mais l'histoire a deux côtés pour la Chine."

A titre d'exemple, il a noté dans le pays des "millions de programmes", dans lequel le gouvernement suédois a construit 1.006.000 appartements à partir de 1965 à 1974 pour veiller à ce que chaque famille suédoise puisse avoir un logement abordable. Le projet a fourni un logement à près de la moitié de la population du pays au cours de cette période.

"Cela avait un sens du point de vue social», a déclaré Wijkman. "Mais du point de vue de l'économie d'énergie, il y a eu des problèmes à partir desquels la Chine devrait tirer des enseignements. A cette époque, la conception était d'un niveau faible du point de vue énergétique et environnemental."

L'Organisation des Nations Unies a classé la Suède comme le pays ayant le moins d'inégalités entre les citoyens riches et pauvres et l'un des pays où on accède le plus facilement aux prestations sociales. L'ONU lui attribue également un rang très élevé quant à l'indice de développement humain, qui prend en compte les revenus, l'éducation et la santé des citoyens.

Dennis Pamlin, PDG de 21st Century Frontier, une société de conseil à Stockholm, a estimé que l'urbanisation en Chine devrait se traduire par environ 300 millions de personnes dans les villes chinoises au cours des vingt prochaines années. Pour lui, une telle migration ne peut se maitriser à l'aide de vieilles méthodes.

La Chine a également investi d'importantes sommes d'argent dans la construction à faible coût des résidences pour les familles à moyen et à faible revenu, tout en prenant des mesures pour contrôler les prix des logements.

"Nous avons besoin de mettre en place une nouvelle plateforme pour permettre à la Chine et à la Suède d'apprendre l'un de l'autre», a confié Pamlin.

Il a appelé le gouvernement suédois à engager des constructeurs chinois pour aider à la rénovation et à la protection des maisons en Suède.

"Nous prévoyons de rénover les maisons dans le projet « million projects » pour l'économie d'énergie des appartements," a expliqué Pamlin. "Si la Chine s'implique, elle peut tirer des enseignements à la fois en matière de prospective sociale et environnementale. Ainsi, nous pouvons apporter à la Chine notre expérience en matière de construction de logements thermiquement isolés ".


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Une flagornerie exagérée qui vise à déstabiliser la Chine
Pourquoi la Chine accepte-t-elle d'accroître ses ressources du FMI
Le 6 mai, ce sera un duel Sarkozy-Hollande