Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 09.05.2012 15h53
Une cascade effectuée par une Ferrari sur un monument historique en Chine provoque la colère

Les autorités du tourisme de la ville de Nanjing (est) ont été vivement critiquées après qu'une Ferrari ait effectué une cascade sur un monument vieux de plusieurs siècles et l'ait endommagé.

La communauté des internautes chinois a manifesté son indignation après que la vidéo d'une Ferrari 458 faisant des dérapages sur les remparts de la Porte Zhonghua à Nanjing, capitale de la province du Jiangsu, ait été diffusée sur la toile.

Le clip montre que la voiture, un modèle d'édition spéciale d'une valeur de six millions de yuans (954 000 dollars), a été hissée puis pilotée sur la porte de la ville dimanche soir lors de la préparation d'un événement Ferrari.

La porte, construite durant la dynastie des Ming (1368-1644), couvre 16 500 mètres carrés et comprend une arche permettant le passage, surmontée d'une tour fortifiée.

La démonstration a laissé des traces visibles sur la structure en briques de la porte, et les efforts déployés lundi pour les nettoyer ont échoué, ont indiqué des témoins et des journalistes de Xinhua sur place.

Une action non autorisée

L'administration touristique de la Porte Zhonghua a indiqué que la Ferrari était censée être exposée pour une cérémonie lundi marquant le 20e anniversaire de l'arrivée de la société italienne sur le marché chinois.

L'entreprise italienne a déboursé 80 000 yuans pour que cet événement soit organisé sur la porte, selon des journalistes locaux, qui ont ajouté que le site touristique avait été fermé pour une demi-journée, suscitant des plaintes des visiteurs.

En outre, la décision d'organiser la cérémonie sur le monument historique n'a pas été approuvée par les autorités archéologiques, selon Yang Xinhua, directeur adjoint de l'Administration municipale du patrimoine culturel de Nanjing.

Dans un communiqué publié mardi, Ferrari Chine a indiqué que ce bout de conduite avait été effectué sans autorisation par le personnel de Kuaiyi Automobile, un distributeur de Ferrari à Nanjing.

Le fabricant automobile a indiqué qu'il "regrettait profondément" cet incident et qu'il coopérerait avec les autorités locales afin de résoudre au mieux les problèmes occasionnés.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Chine : une ineptie qu'il est nécessaire de se débarrasser dans l'obtention du « diplômes supérieur fallacieux »
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE
La Chine s'engage à doubler le volume de son commerce avec l'Europe de l'Est et Orientale