Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 10.05.2012 08h41
Faut-il légiférer pour interdire de manger dans le bus et le métro ?

Le 7 mai, le Bureau municipal de Wuhan a annoncé une nouvelle loi du Règlement de gestion du trafic ferroviaire. Celle-ci stipule clairement que manger des nouilles et amener des chiens dans le train ou le métro seront interdis et que les contrevenants seront pénalisés d'une amende de 50 ou 100 yuans.

Dans les bus de Wuhan, des gens mangent souvent un bol de nouilles instantanées au milieu de la foule, ou dans le métro avec maints effets sonores. La ville de Wuhan est connue pour cela, et cela explique pourquoi le gouvernement cherche à interdire de manger dans le bus et métro.

La plupart des grandes villes ont un métro, mais il y a peu de législation pour interdire de manger dans les transports publics. Par exemple, la ville de Xi'an a formulé des propositions législatives, mais elles ont été rejetées. Il est souvent demandé aux passagers de ne pas manger à bord par considération, mais cela n'a aucune base légale.

La réalité est que même si la législation visant à interdire de manger dans le métro passe, elle sera difficile à appliquer. Une amende semble peu utile, parce que l'habitude est bien ancrée parmi les locaux, et il faudra du temps pour la changer.

La législation n'est pas omnipotente, la gestion de l'ordre public doit s'appuyer sur les comportements des gens. Si l'éducation du public ne change pas le statut, le niveau global de la population restera bas, et si la civilisation réelle est surévaluée, la législation n'est certainement pas en mesure de résoudre ces problèmes.

Source: China.org.cn

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Chine : une ineptie dont il est nécessaire de se débarasser dans l'obention de « diplômes supérieurs fallacieux »
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE
La Chine s'engage à doubler le volume de son commerce avec l'Europe de l'Est et Orientale