Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 11.05.2012 10h09
Les entreprises invitées à mieux protéger les femmes

Les employeurs dans tout le pays ont été appelés à mieux protéger les membres féminins du personnel contre le harcèlement sexuel, dans le cadre des règlements révisés sur les droits des femmes dans le milieu du travail.

La sensibilisation du public contre le harcèlement sexuel a augmenté régulièrement en Chine ces dernières années avec des centres de conseil supplémentaires, pourtant la détection et la collecte de preuves sont encore difficiles.

Les autorités appellent désormais les entreprises à jouer un rôle plus important dans la protection des employés.

«Les employeurs doivent avoir un canal effectif pour recevoir les plaintes (des victimes) et pouvoir traiter les cas", a déclaré Lan Qing, directrice adjointe des droits et intérêts des femmes de la Fédération des femmes chinoises, lors d'une conférence de presse mercredi à Beijing qui portait sur la discussion de ces nouveaux règlements.

Lan a également suggéré aux sociétés d'installer des caméras dans les ascenseurs et d'offrir des espaces de bureaux ouverts pour permettre une meilleure observation.

Les employeurs devraient informer le personnel féminin sur les activités d'auto-défense et un mécanisme devrait être mis en place pour protéger la vie privée des victimes d'harcèlement sexuel, a-t-elle annoncé.

Des dispositions spéciales relatives à la protection des femmes salariées adoptées par le Conseil d'Etat, ont pris effet le 28 avril.

Il y a environ 137 millions d'employés de sexe féminin dans le pays, selon le Bureau national des statistiques.

Les nouvelles règles prévoient également de prolonger le congé de maternité des femmes salariées de 90 jours à 98 jours.

De plus, des règles plus clairement spécifiées pour le congé accordé aux femmes qui font de fausses couches.

Les femmes auront droit à 15 jours de congé si leur fausse couche se produit dans les quatre premiers mois de grossesse. Celles qui auront fait une fausse couche après une grossesse de quatre mois ou plus pourront bénéficier d'un congé de 42 jours.

Les employeurs ne peuvent réduire le salaire ou licencier les salariées en raison d'une grossesse, d'un accouchement ou d'un allaitement. Les employeurs devraient réduire la charge de travail ou prévoir d'autres emplois pour celles qui ne pourraient gérer leur travail habituel en raison d'une grossesse.

Les employeurs seront invités à ne pas prolonger les heures de travail ou ne pas placer les femmes dans des service de nuit si elles sont enceintes d'au moins sept mois.

Le règlement indique que les employeurs devraient permettre aux femmes qui ont un enfant de moins d'un an de pouvoir l'allaiter une heure par jour.

Zhang Shiping, vice-présidente de la Fédération des Syndicats de Chine a déclaré: «Ce nouveau règlement est en conformité avec les codes internationaux, par exemple, le congé de maternité de 98 jours est conforme à la convention de l'Organisation internationale du Travail sur la protection de la maternité. "

"Nous avons également fait correspondre les autres lois chinoises, notamment le droit du travail ainsi que la prévention des maladies professionnelles et les lois de contrôle," a noté Zhang pendant la conférence de presse.

Les autorités du travail et les observatoires sur la sécurité du travail devrait superviser la mise en œuvre de la réglementation.

Les contrevenants s'exposent à des amendes de 1.000 à 300.000 yuans (160 à 47,600 dollars) et les employeurs qui violent gravement les règles pourraient être suspendus de l'opération.
Photo:. Song Qianqian, enceinte de huit mois, en avril dernier, qui discute avec une de ses collègues dans un salon spécialement conçu pour les femmes travaillant dans une entreprise de textile à Qingdao (à l'est de la Chine dans la province du Shandong).


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Chine : une ineptie dont il est nécessaire de se débarasser dans l'obention de « diplômes supérieurs fallacieux »
Une nouvelle dynamique pour les relations Chine-UE
La Chine s'engage à doubler le volume de son commerce avec l'Europe de l'Est et Orientale