Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 07.06.2012 13h10
France : retour partiel à la retraite à 60 ans

Un décret permettant un retour partiel à la retraite à 60 ans en France a été présenté mercredi matin au conseil des ministres du nouveau gouvernement socialiste du pays.

C'est la ministre française des Affaires sociales et de la Santé, Marisol Touraine, qui a présenté le texte étendant, pour les carrières longues, le droit de départ à la retraite à 60 ans aux personnes ayant commencé à travailler à l'âge de 18 ans et ayant suffisamment cotisé.

Le décret, qui, selon Mme Touraine, constitue "une mesure de justice" en faveur des personnes entrées tôt sur le marché du travail, prévoit également d'accorder deux trimestres de cotisations supplémentaires aux mères de trois enfants et aux chômeurs seniors.

Ce geste en faveur des mères de famille et des chômeurs "coûtera 1,1 milliard d'euros", a précisé la ministre des Affaires sociales, tout en soulignant que le dispositif était "parfaitement" financé.

"Le gouvernement financera la mesure par une hausse de la cotisation vieillesse de 0,1 point pour les employeurs et de 0,1 point pour les employés en 2013", a-t-elle détaillé.

Cette première grande mesure sociale du gouvernement du président François Hollande, élu le 6 mai dernier, a une portée symbolique, puisqu'elle modifie une réforme phare de l'ancien président Nicolas Sarkozy, adoptée en 2010.

Ce décret, qui doit entrer en application à compter du 1er novembre prochain, a déjà été vivement critiqué. La présidente du Medef, syndicat du patronat français, Laurence Parisot, a notamment déploré une absence de concertation.

Les leaders de l'ancienne majorité présidentielle de droite ont, eux, dénoncé la non-soumission du texte au débat parlementaire.

Pour le secrétaire général du parti de l'ex-président Sarkozy, l'Union pour un mouvement populaire (UMP), Jean-François Copé, ce décret est un "cadeau électoral" empoisonné, puisqu'il lancerait "un processus inarrêtable d'augmentation des cotisations des salariés et des cotisations des employeurs".

Même si le texte présenté ne change pas l'âge légal de départ à la retraite de la plupart des travailleurs français qui reste, conformément à la réforme de 2010, fixé à 62 ans, il représente une mesure gouvernementale fortement symbolique, à quatre jours du premier tour des élections législatives.

Ce scrutin est déterminant pour le gouvernement socialiste entrant, car il doit permettre l'élection des 577 députés qui composeront l'Assemblée nationale, la chambre basse du Parlement français.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Pour échapper au piège du Dollar
Les Etats-Unis cherchent un nouveau prétexte pour fomenter des troubles
La retenue de la Chine est claire aux yeux de tous