Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 27.06.2012 13h25
OMS : Seuls 45% des pays sont capables de fournir des médicaments de base pour traiter la dépendance aux drogues

Seuls 45% des pays étudiés sont capables de fournir des médicaments de base pour traiter la dépendance à l'héroïne et à d'autres opiacés, a annoncé mardi l'Organisation Mondiale de la Santé (OMS).

Selon les estimations de 2010, 27 millions de personnes seraient dépendantes de drogues dans le monde. Pour évaluer la situation, l'OMS a étudié les possibilités de traitements et de prévention dans 147 pays. L'étude conclut que 45% des pays offrent des possibilités de soins et lorsque c'est le cas 1 personne sur 5 en profite.

D'après un nouveau système d'information de l'OMS qui met à disposition une liste détaillée des ressources consacrées pour la prévention et le traitement, dans 147 pays, des problèmes liés à l' usage abusif d'alcool et de drogues, la plupart des personnes touchées développent des troubles pour lesquels elles ne reçoivent pas de traitement ou de soins précis.

Jusqu'à maintenant, la dépendance aux drogues n'est pas reconnue comme un problème de santé publique dans la majorité des pays. Stigmatisation et discrimination associées à la dépendance aux drogues constituent une des barrières principales pour avoir accès à un traitement approprié.

D'après les estimations des Nations Unies, environ 230 millions d'adultes (âgés entre 15 et 64 ans), ou approximativement 5% de la population adulte ont consommés au moins une fois une drogue illicite en 2010, cela inclus environ 27 millions de personnes ayant de graves problèmes liés à la drogue.

Le Dr Vladimir Poznyak, Coordonnateur de l'équipe de gestion de l'utilisation de substances à l'OMS, explique que d'après les éléments récoltés, la disponibilité des traitements pour traiter les dépendances aux drogues est moins grande que celle pour soigner d'autres maladies.

Il cite à titre d'exemple que «seuls 45% des pays étudiés sont capables de fournir des médicaments de base pour traiter la dépendance à l'héroïne et à d'autres opiacés. Et lorsque les traitements sont disponibles, 1 personne sur 5 en profite. Un quart des pays qui identifie les opiacés comme un problème majeur, n'offre pas la palette de médicaments recommandés par l'OMS ».

La dépendance aux drogues peut être traitée de manière efficace avec des médicaments peu onéreux et des thérapies psychologiques standardisées. Le traitement qui s'applique aux personnes dépendantes de l'héroïne est très efficace. Il a non seulement permis de réduire les infections de HIV causées par des injections effectuées avec des aiguilles infectées mais il a aussi réduit le nombre de crimes et d'overdoses.

L'OMS collabore étroitement avec l'Office des Nations Unies contre la Drogue et le Crime (ONUDC) depuis 2009 pour élargir l' accès aux traitements pour les personnes dépendantes des drogues. Ces dernières années, l'abus de drogues est petit à petit considéré comme un problème de santé publique. A ce jour, seuls 82 pays proposent des services spécialisés pour traiter les personnes atteintes par des troubles liés à l'abus de drogues.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire
Comment la Grande-Bretagne a créé la « question tibétaine »
Les partis pris contre la Chine persistent