Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 02.07.2012 09h03
Un grand gala célébrant le 15e anniversaire de la rétrocession de Hong Kong à la patrie s'est tenu dimanche à Hong Kong

Un grand gala célébrant le 15e anniversaire de la rétrocession de la région administrative spéciale de Hong Kong à la patrie s'est tenu dimanche au stade de Hong Kong et a attiré près de 40 000 résidents locaux.

Des danses traditionnelles du dragon et du lion, des spectacles de chant et de danse et une démonstration de sauts en parachute ont envoûté le public pendant plus de deux heures lors de ce gala placé sous le thème "Nouveau départ, avancer ensemble".

Des cris et des applaudissements ont retenti dans le stade lorsque des stars et des artistes populaires hongkongais comme Jackie Chan, Joey Yung et Duo Twins ont chanté.

Une douzaine d'adolescents nés le 1er juillet 1997, jour de la rétrocession par la Grande-Bretagne de Hong Kong à la patrie, ont rejoint les stars et chanté tous en choeur la chanson "Under the Lion Rock", qui symbolise l'esprit de Hong Kong.

Une démonstration de sauts en parachute, le clou des représentations, réalisée par la brigade parachutiste de l'Armée populaire de Libération a clôturé le gala.

La brigade parachutiste des forces aériennes chinoises a fait ses débuts à Hong Kong en 2007 lors des célébrations du 10e anniversaire de la rétrocession du territoire à la patrie.

Ce gala faisait partie des célébrations organisées par les résidents locaux de divers secteurs, auxquelles ont assisté près de 100 000 Hongkongais, selon l'Association pour les célébrations de Hong Kong.


[1] [2] [3] [4] [5] [6] [7] [8] [9]

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire