Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 05.07.2012 07h56
Un enseignant étranger présente ses excuses pour avoir jeté une jeune fille à l’eau

Un enseignant étranger qui a jeté dimanche à l’eau, dans une piscine peu profonde, une fillette âgée de cinq ans, s’est excusé auprès des parents et regagnera son pays ce mois-ci.

Phillip Westwood, un Néo-zélandais âgé de 62 ans, était dans une piscine de Jinan, capitale de la Province du Shandong, quand il a soulevé la fillette de la piscine où elle jouait à côté de lui et l’a projetée. Une vidéo de surveillance a montré un homme, qui était à côté, en train de sauver l’enfant.

« Ma fille a été jetée avec une telle force qu’elle a presque touché le fond. La zone de la piscine où elle jouait ne fait qu’1,4 mètre environ. Comment peut-il traiter une enfant ainsi ? », a dit la mère de la fillette, du nom de Tian.

Selon Mme Tian, sa fille a eu si peur qu’elle a appelé sa mère pendant son sommeil.

Quand les autres nageurs, y compris la mère et la grand-mère de la fillette, ont critiqué M. Westwood pour son comportement, il a répliqué et tenté de les frapper, mais il en a été empêché, a annoncé lundi le bureau local de la sécurité publique.

Les autorités de l’Université de Finances et d’Economie du Shandong, où M. Westwood travaillait depuis 2004, ont précisé que son contrat expirait en août, et qu’il ne serait pas renouvelé.

Zhang Jianyong, un responsable de la communication de l’université, a ajouté que son statut d’expert étranger avait été annulé avant l’incident.

« Sa condition physique ne lui permettait plus de travailler à l’université », a dit mardi M. Zhang au China Daily.

En effet, M. Westwood a subi une opération en février dernier et prévoyait de retourner chez lui en juillet, avant la fin de son contrat.

« Sa femme et lui se sont excusés auprès de la famille et lui ont donné 20 000 Yuans (3 148 Dollars US) à titre de compensation lundi », a dit M. Zhang, ajoutant que M. Westwood avait demandé à l’université de refuser les interviews du fait de sa mauvaise santé et qu’il se préparait à son retour en Nouvelle-Zélande.

Mme Tian a dit au China Daily qu’elle avait reçu cette indemnité, mais a ajouté : « Je ne lui demande pas d’argent, mais j’espère qu’il recevra la punition qu’il mérite, par exemple un séjour en prison de quelques jours, afin de lui apprendre à être poli ».

Mais la police locale lui a répondu qu’il ne serait pas placé en détention, la fillette n’ayant pas été sérieusement blessée.

Plusieurs cas de mauvaise conduite impliquant des étrangers en Chine ont fait les gros titres ces derniers mois, déclenchant la colère du public.
On se souvient ainsi qu’Oleg Vedernikov, violoncelliste russe à l’Orchestre Symphonique de Beijing avait été filmé en train d’insulter une femme dans un train le 14 mai dernier, et qu’un Britannique aurait aggressé sexuellement une autre Chinoise à Beijing le 8 mai.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire