Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 05.07.2012 14h45
La sécurité alimentaire devient une priorité nationale

Le Conseil des Affaires de l'Etat –le Gouvernement chinois- s'est engagé mardi à résoudre les problèmes de sécurité alimentaire dans les trois ans qui viennent, mais pour atteindre cet objectif ambitieux, disent les analystes, un contrôle et une sanction efficaces de ceux qui violent la loi est la clé.

« L'industrie alimentaire chinoise présente toujours de nombreux risques de sécurité et on constate souvent des actes illégaux », selon un communiqué publié mardi par le Conseil des Affaires de l'Etat.

De même, la Chine va établir un meilleur mécanisme de régulation, de meilleurs systèmes de standards et de lois, ainsi que de meilleurs systèmes de soutien technique, cela pour améliorer le niveau général de gestion de la sécurité alimentaire en cinq ans environ, selon le communiqué.

« Les plus importants problèmes de sécurité alimentaire sont pour l'essentiel liés à des questions de production, comme l'utilisation d'additifs illégaux et la production illégale de produits alimentaires dans des petites usines », selon Dong Jinshi, expert en sécurité alimentaire et Vice-président exécutif de l'Association Internationale de l'Emballage Alimentaire à Beijing.

La sécurité alimentaire est devenue un souci majeur pour les consommateurs chinois après l'émergence de toute une série d'affaires, comme les formules infantiles à base de lait contaminées par de la mélamine et la viande de porc contaminée par du clenbuterol.

D'après le communiqué du Conseil des Affaires de l'Etat, la sécurité alimentaire va devenir une mesure des performances des gouvernements locaux dans leurs évaluations annuelles. Une base de données concernant la sécurité des entreprises alimentaires sera également créée. Le nom des entreprises mises à l'index sera rendu public et celles-ci seront sanctionnées.

Les autorités locales chargées de la qualité devront également faire le nécessaire pour que les produits alimentaires périmés ne soient pas remis sur le marché, tandis que les consommateurs qui auront dénoncé des produits alimentaires de mauvaise qualité recevront des récompenses en espèces, selon le communiqué.

Li Chang'an, professeur en politiques publiques à l'Université des Affaires et d'Economie Internationales de Beijing, a précisé que certains responsables ont dû rendre des comptes à la suite de graves scandales alimentaires ces dernières années.

« Mais ce sera la première fois que la Chine lancera des mesures à long terme, qui préciseront de façon explicite que les responsables devront rendre des comptes pour les problèmes de sécurité alimentaire », a t-il dit.

Cependant les analystes craignent que les mesures annoncées dans le communiqué ne puissent être mises en oeuvre facilement, parce qu'elles manquent de détails sur les responsabilités et les sanctions des responsables.

Les problèmes de sécurité concernant le lait et l'utilisation d'additifs illégaux dans le lait existent encore après le scandale du lait contaminé à la mélamine en 2008, dit Wang Dingmian, ancien Vice-président de l'Association de l'Industrie des Produits Laitiers du Guangdong.

« Les sanctions qui frappent les entreprises et les responsables impliqués dans des affaires d'activités illégales dans le secteur de l'alimentation sont toujours trop légères, ce qui est la raison la plus importante de la prévalence des scandales alimentaires », a t-il dit.

En 2011, plusieurs scandales alimentaires ont éclaté, impliquant des restaurants servant des plats préparés avec de « l'huile de caniveau », c'est à dire de l'huile de cuisine recyclée illégalement à partir de déchets de cuisine, ou des abats et des graisses d'animaux en état de décomposition provenant d'abattoirs.

« De nombreux responsables gouvernementaux locaux ne sont intéressés que par le développement économique. Et quand des accidents alimentaires surviennent, certains d'entre eux se contentent d'essayer de les dissimuler », a expliqué M. Li.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire