Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 16.07.2012 09h02
L'UE toujours confrontée à la surproduction de vin

L'Union européenne (UE) a de la difficulté à contenir la surproduction de vin dans ses pays membres en dépit d'importantes subventions gouvernementales pour lutter contre le problème, a déclaré vendredi un rapport spécial de la cour des comptes de l'Union européenne (CEA).

« Malgré les milliards en subventions, il ya toujours une surproduction », a déclaré Harald Wogerbauer, le co-auteur du rapport.

L'UE produit 60% de vin au monde. Mais en raison d'une chute massive des consommateurs au cours des 20 dernières années, l'UE a décidé en 2009 de lancer des réformes.

Le volume du vin doit être réduit grâce à un programme de subvention de l'UE dans lequel les plantations viticoles sont remplacés par d'autres cultures, et la qualité du vin doit être améliorée par des mesures diverses.

Depuis 2001, l'UE a investi plus de 5 milliards d'euros, (6, 1 milliards de dollars américains) dans les changements structurels, mais n'a pas encore atteint son objectif.

M. Wogerbauer a cité la région espagnole de Castille-La Mancha comme un exemple pour expliquer pourquoi la tentative de l'UE pour réduire la production n'a pas fonctionné.

« La production a chuté de 30% en raison du régime d'arrachage, mais, grâce aux améliorations structurelles, elle a de nouveau augmenté de 60%, a-t-il dit.

« Le montant excédentaire produit est resté le même - mais de meilleure qualité», a-t-il dit.

Il a ajouté que les plans visant à libéraliser l'industrie avec des droits de plantation plus libres en 2015 devraient attendre jusqu'en 2018 lorsque les évaluations au cours de leur impact peuvent être faites.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire