Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 16.07.2012 14h58
Les craintes en matière de sécurité alimentaire mordent sur les stocks des magasins étrangers

Effrayés par toute une série de scandales liés à la sécurité alimentaire, les parents chinois importent en masse des formules infantiles en provenance de l'étranger, une tendance qui commence à faire fondre les stocks de lait en poudre à travers le monde.

Ces parents paranoïaques s'appuient sur la diaspora chinoise, demandant à la famille et aux amis vivant à l'étranger de leur envoyer du lait en poudre et des aliments pour bébé. Et ceux qui n'ont pas de relations à l'étranger paient des coursiers pour leur acheter et leur envoyer ces produits en Chine.

Mais aujourd'hui, les expatriés chinois en Grande-Bretagne ou aux Etats-Unis disent qu'ils ont de plus en plus de mal à trouver des produits à expédier en Chine, et des experts médicaux disent de leur côté qu'il peut être dangereux d'importer un produit étranger inconnu.

Zhou Ying, qui vit à New York, dit ainsi qu'à chaque fois qu'elle rentre en Chine, on lui demande d'apporter des formules infantiles avec elle.

« Une fois, j'ai apporté douze boîtes pour mon amie qui venait juste d'avoir un bébé », a t-elle dit. « J'ai dû aller dans cinq magasins pour les trouver, parce que chacun d'entre eux, comme CVS ou Duane Reade (deux chaînes de pharmacies) ne disposait que de deux ou trois boîtes ».

La demande est si forte dans certaines grandes villes étrangères om se trouve une forte concentration de Chinois expatriés que certains détaillants ont commencé à imposer des limites sur le nombre de boîtes que les clients peuvent acheter.

Une négociante chinoise en ligne qui n'a souhaité donner que le nom d'Ukbabee, a dit au China Daily qu'elle vendait 400 boîtes de lait en poudre pour bébé par mois. La boutique en ligne de cette femme âgée de 52 ans est l'une des plus de 1 500 que compte Taobao -célèbre marché en ligne chinois- qui vend du lait en poudre importé.

Mais, selon Ukbabee, sa fille, qui vit à Londres, a de plus en plus de mal à trouver des boîtes, notamment du fait que Tesco et Boots, deux très importantes chaînes de magasins britanniques, ont mis en place des limites pour les clients.

« Les disponibilités sont toujours faibles. Parfois, ma fille doit se rendre dans deux supermarchés juste pour acheter six boîtes », dit-elle.
En réponse à une demande croissante, un certain nombre de sociétés de messagerie dans le monde, en particulier aux Etats-Unis, proposent d'acheter du lait en poudre et de l'envoyer en Chine.

Mme Fan, qui n'a pas souhaité donner son prénom, est la directrice de HC Express à Flushing, une communauté chinoise située dans le quartier du Queens, à New York. Selon elle, ses affaires ont connu une croissance continue depuis son ouverture en 2010.

« Nous offrons un service d'achat et d'expédition de lait en poudre aux clients chinois », a dit Mme Fan. « Il leur suffit de passer une commande par téléphone et nous leur envoyons le produit. Bien que le coût du transport ait augmenté, les commandes venant de Chine continuent d'augmenter ».

Kevin Tan, d'AAE Express Soho, également à Flushing, dit qu'un grand nombre des commandes qu'il reçoit en provenance du Continent chinois concerne du lait en poudre.

Mais certains experts médicaux ont exprimé leurs inquietudes, disant que le lait en poudre étranger pourrait ne pas être adapté au régime alimentaire chinois.

Zhang Silai, ancienne directrice du service pédiatrique à l'Hôpital de Médecine Traditionnelle et Occidentale Intégrées, pense pour sa part qu'il y a beaucoup de risques au sujet du lait en poudre importé, en particulier si on l'achète auprès de négociants, susceptibles d'envoyer un produit qui a été stocké pendant longtemps.

Selon Mme Zhang, le lait en poudre produit et vendu dans les pays étrangers a été développé pour convenir les marchés en question, et il peut ne pas convenir aux bébés chinois.

« Je conseille aux parents d'acheter des marques vendues en Chine, car elles contiennent des compléments nutritionnels adaptés à nos habitudes alimentaires et à nos caractéristiques physiques », a t-elle dit.

« Le lait en poudre vendu au Japon contient ainsi une quantité plus faible d'acides gras oméga-3, parce que c'est un pays où on consomme beaucoup de fruits de mer, mais les bébés chinois en ont besoin », a t-elle ajouté.

Plusieurs grandes enterprises étrangères qui produisent des formules pour nourrissons et jeunes enfants, comme Nestlé et Wyeth, ont construit des usines en Chine pour commencer la production de lait en poudre pour le marché local et les marchés internationaux.

Mme Zhang pense que l'augmentation de la production locale par les multinationales pourrait alléger la demande en lait en poudre importé.
« Du fait que les parents chinois pourront acheter ces marques dans leurs magasins locaux, l'offre sera augmentée pour les autres pays », a dit Mme Zhang.

Cette pédiatre pense également que l'on devrait encourager davantage les mères à donner le sein.

« Les entreprises devraient créer des salles spéciales pour les mères qui travaillent pour leur permettre d'allaiter », dit Mme Zhang. « Le lait maternel est bon pour la santé des bébés et cela permettrait de réduire la consommation de lait en poudre ».

Wang Dingmian, ancien vice-président de l'Association de l'Industrie des Produits Laitiers, estime pour sa part que les parents chinois dépendent fortement du lait en poudre et que l'allaitement au sein devrait être davantage encouragé.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Le Quotidien du Peuple en ligne recrute un(e) rédacteur (trice) chinois(e)
Proposition pour une Autorité Fiscale Européenne (AFE), un Fonds de Réduction de la Dette et des Bons du Trésor Européens
Réticences de l'Allemagne quant à un accord sur la menace de la stabilité européenne
Élections législatives françaises : pour la gauche victorieuse, le plus dur reste à faire