Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 27.07.2012 15h05
JO : Un journaliste chinois victime d'un vol à Londres

A l'approche des JO 2012 de Londres, de nombreux journalistes chinois sont arrivés en Grande-Bretagne. Force importante de la presse pour couvrir les JO, les journalistes chinois apportent non seulement avec eux des équipements professionnels, mais ont aussi l'habitude de marcher dans la rue avec un forte-feuille qui peut être bien rempli. C'est pourquoi ils sont encore encore une fois devenus la cible de criminels locaux. Le 25 juillet, un journaliste chinois s'est fait volé 1000 livres sterlings.

En réalité, dans n'importe quelle ville du monde, « les Chinois sont considérés comme riches ». Sans parler des Chinois fortunés qui font des achats comme d'acheter des choux dans des boutiques de produits de luxe, même un Chinois ordinaire est plus généreux quand il se trouve à l'étranger. C'est pourquoi aux yeux des étrangers, la Chine est le symbole aujourd'hui de l'argent. L'autre raison est qu'au lieu d'utiliser des chèques ou des cartes de crédit, les Chinois préfèrent avoir des espèces. Ce qui fait, que les journalistes chinois à l'étranger apportent non seulement une grande quantité d'espèces, mais aussi des appareils photographiques numériques, des téléphones mobiles et des montres de luxe, ou des vêtements et chaussures de grande marque.

Le 25 juillet dans la matinée, un journaliste chinois qui loge dans la résidence universitaire de l'université de Londres s'est fait dérober 1000 livres sterlings (10 000 yuans) à l'entrée de sa résidence. L'université de Londres se situe près de la gare King's Cross qui est le noyau du centre-ville et du plan du métro de Londres. Les résidences universitaires de l'Université de Londres accueillent actuellement près de 200 journalistes. Par ailleurs, tout près d'ici, un groupe de plus de 100 journalistes de l'agence de presse Xinhua loge dans un autre hôtel.

Bien que la plupart des habitants des Londoniens soient très polis, les différentes classes sociales se confondent et la sécurité publique de la ville est compliquée à gérer. Il y a quelques jours, une autre journaliste chinoise a perdu un téléphone mobile Apple près du palais de Buckingham.

Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 26 juillet
Les excuses de la France pour les crimes antisémites, une leçon pour l'histoire ?
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis
Ce que cache la visite du Ministre japonais des Affaires Etrangères au Vietnam