Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 27.07.2012 15h28
La capitale chinoise s'apprête à affronter d'autres pluies
Wang Xiangju, 35 ans, passe en revue mercredi son magasin ravagé par les inondations dans le village de Beicheying, dans le district de Fangshan à Beijing. Après ce déluge, Wang estime que ses pertes financières sont de près de 700 000 yuans (109 000 $).

La police et l'aéroport prennent des mesures et le nettoyage continue.

Beijing se préparait à de nouvelles averses mercredi après les plus importantes précipitations depuis 61 ans qui se sont abattues samedi sur la ville en entraînant la mort de trente-sept personnes.

De fortes pluies sont prévues sur la capitale au cours des prochains jours, avec des précipitations moyennes de 30 à 50 millimètres, a annoncé Zhang Linna, chef prévisionniste à la station météorologique de Beijing.

Les salariés ont été autorisés à rentrer chez eux plut tôt mercredi pour éviter les embouteillages du soir.

Les routes de la capitale seront fermées si l'eau monte au-dessus de 30 centimètres et les agents de la circulation ont été dépêchés pour faire face aux situations d'urgence, selon les autorités de la la ville.

L’aéropot international de Beijing, avec 1.511 vols réguliers annoncés mercredi, en cas de retard des vols, de la nourriture, de l’eau et ainsi que des couvertures ont été prévus pour les passagers qui pourrait se retrouver bloqués.

Certains passagers ont même pris la peine de préparer leur propre nourriture et plusieurs bouteilles d’eau.

Les pluies torrentielles du samedi ont directement touché 1,6 million de personnes et causé des pertes de 11,64 milliards de yuans (1,82 milliards de dollars), a déclaré mercredi soir le gouvernement municipal de Beijing.

A Fangshan, un district de Beijing sévèrement frappé par la tempête samedi, les villageois étaient toujours à la tâche pour le nettoyage.

Des centaines de bénévoles du village de Nanguan dans ce disctrict dégageaient des porcs morts et les débris.

De nombreux animaux morts provenaient d'une ferme de 3.200 porcs qui a été complètement submergée samedi par 3 mètres d’eau. Environ 2.900 porcs ont été tués. Les porcs qui ont survécu ont été transférés dans une autre ferme. Plus de 1000 porcs morts ont été détruits.

Mercredi, la porcherie était encore submergée et une odeur putride persistait dans l'air.

Plus de 1000 carcasses doivent encore être détruites, a expliqué Qin Xiaogang de l’équipe internationale de sauvetage et de recherche en Chine.

De fortes averses pourraient provoquer des glissements de terrain, des coulées de boues et effondrements, dans les zones montagneuses.

Les villageois se trouvant dans les zones menacées ont pris leurs précautions pour s'installer dans des abris temporaires.

"Depuis samedi, il y a des fuites dans La maison de ma mère. Le comité du village a annoncé, qu’il y aurait encore des averses et je ne peux pas la laisser toute seule chez elle", a déclaré Yang Qingli, 52ans, du village de Beicheying.

La villageoise a trouvé dimanche refuge dans une tente dans le parc d'une école primaire et a reussi a persuadé sa mère de 76 ans, de la rejoindre mercredi.

Mercredi, plus de 80 villageois avaient emménagé dans 30 tentes.
«S'il pleut à nouveau, nous irons dans le bâtiment de l'école", a-t-elle dit.

Les bénévoles sont également allés dans le district de Fangshan du district pour aider les secours.

A Beijing, le propriétaire du restaurant Han Guocheng a réuni ses 35 employés pour se rendre dans le village de Beicheying et aider au nettoyage.

Liu Wenxin, 28 ans, qui possède une épicerie à Beijing, mercredi avec quatre amis a fait un don au village de bouteilles d’eau.

«Je voulais me joindre aux opérations de sauvetage lors des tremblements de terre à Wenchuan dans la province du Sichuan et de la préfecture autonome tibétaine de Yushu dans la province du Qinghai, avant, mais ces régions se trouvaient trop loin. Il n'y a rien qui peut m'arrêter maintenant pour offrir mes services," a confié Liu.

L'approvisionnement en eau dans le village de Beicheying a été coupée depuis samedi et les villageois n'ont plus d'eau pour cuisiner ou se laver.

«l’air est empesté par les odeurs de cadavres de rats et de poulets", a dit Liu Cunli, 50 ans du village de Beicheying.

"Nous n'avons pas d'eau pour boire ou pour nous laver. Cela devient très urgent que le gouvernement envoie des spécialistes pour prévenir d’une épidémie."

Zhang prévoit plus de fortes pluies vendredi et samedi.

Les tempêtes ont frappé plusieurs régions chinoises au cours des derniers jours. Des pluies torrentielles ont balayé vendredi 17 provinces, faisant 95 morts et 45 personnes portées disparues, selon le ministère des Affaires civiles.

Le Centre de contrôle des inondations et de lutte contre la sécheresse a indiqué mercredi à 14 heures que les inondations dans les parties supérieures de la rivière Yangtze avait reculé et que les niveaux d'eau se trouvaient maintenant en dessous du niveau d'alerte.

A Chongqing, l'eau est en recul dans la plupart des régions après les pires inondations de la ville pendant 31 ans le mardi.

Dans la province septentrionale du Hebei, on déplore 31 victimes, après que les orages aient frappé la province au cours du week-end, ont déclaré mercredi les autorités provinciales. Au moins 20 personnes étaient toujours portées disparues.


Source: le Quotidien du Peuple en ligne

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme  
  
  
  
Les principales nouvelles du 26 juillet
Les excuses de la France pour les crimes antisémites, une leçon pour l'histoire ?
L'Afrique est a même de choisir ses propres amis
Ce que cache la visite du Ministre japonais des Affaires Etrangères au Vietnam