Notre site/Nouvelles bilingues/Dernières nouvelles/Archives/

 
Français>>Vie SocialeMise à jour 06.08.2012 08h14
La police chinoise arrête des fabricants et vendeurs de faux médicaments

La police chinoise a arrêté durant une campagne nationale plus de 1 900 personnes suspectées d'avoir fabriqué ou vendu de faux médicaments.

En outre, 1,6 milliard de yuans (182 millions de dollars) de faux médicaments, de logos de marques, d'emballages et de notices d'utilisation ont été saisis, selon un communiqué publié dimanche par le ministère chinois de la Sécurité publique.

Le ministère a indiqué que sur la base des enquêtes précédentes, plus de 18 000 policiers avaient été mobilisés le 25 juillet pour démanteler un groupe de trafiquants dans le but de briser les chaînes de production et les canaux de circulation des faux médicaments.

Les faux médicaments saisis étaient illégalement présentés comme étant des traitements contre l'hypertension, le diabète, les maladies de peau ou encore contre le cancer, selon le communiqué.

Ces médicaments retardent les traitements ou endommagent le foie et les reins, et peuvent provoquer un infarctus du myocarde ou un arrêt cardiaque, explique le communiqué.

Le ministère reconnaît dans le communiqué que les méthodes de fabrication des faux médicaments sont devenues "plus insaisissables et plus trompeuses" pour échapper aux descentes de la police.

Source: xinhua

Commentaire
Nom d'utilisateur Anonyme