Flash :

Les Pussy Riot vont continuer à protester contre la politique du pays Huawei: rapport sans fondement sur une menace de l'emploi américain Un responsable fait l'objet d'une enquête pour détention de 21 maisons Chen Guangbiao offre de nouvelles voitures pour remplacer les automobiles japonaises détruites Chine: publication d'un livre blanc sur la réforme judiciaire Côte d'Ivoire : interdiction de fumer dans les lieux publics (officiel) Le Bénin célébrera jeudi pour la première fois la Journée internationale de la Fille L'OTAN envisage une nouvelle mission en Afghanistan après 2014 L'ONU rapporte de graves violations des droits de l'homme dans l'est de la RDC 50e anniversaire de 007: découvrez tous les « James bond » depuis les années 60 Funérailles de l'ancien président algérien Chadli Bendjedid Moscou s'oppose contre les frappes contre les installations nucléaires iraniennes (ministre des AE) Cérémonie du 50e anniversaire de l'indépendance de l'Ouganda La Russie et l'Irak s'engagent à renforcer leurs relations La zone euro possède tous les outils pour régler la crise de la dette souveraine (dirigeants français et espagnol) La Turquie va laisser partir un avion syrien après avoir confisqué du "matériel militaire" suspect Le marché international des contenus audiovisuels se tient à Cannes La Côte d'Ivoire accueille une rencontre internationale des partis politiques libéraux Le Soudan expulse un diplomate norvégien en réponse à un geste similaire RDC: L'opposant Olenga Nkoy s'oppose à l'idée de déploiement d'une force internationale neutre

Beijing  Ensoleillé~Très nuageux  22℃~10℃  City Forecast
Français>>Société

Les Pussy Riot vont continuer à protester contre la politique du pays

( le Quotidien du Peuple en ligne )

11.10.2012 à 15h47

Yekaterina Samutsevich, Maria Alyokhina et Nadezhda Tolokonnikova

Yekaterina Samutsevich, membre du groupe féministe Pussy Riot, a été libéré de prison mercredi, mais la Cour a confirmé les peines de deux ans pour Nadezhda Tolokonnikova et Maria Alyokhina.

Les membres du groupe punk russe ont été condamnés en août pour avoir critiqué dans une chanson le président Vladimir Putin et ce dans l'une des plus importantes cathédrales de l'église orthodoxe de Russie en février dernier.

Dans une interview exclusive, Yekaterina Samutsevich, a déclaré que le groupe de punk rock avait encore du travail à faire pour s'opposer à Poutine.

« Nous ne sommes pas finis et nous allons continuer notre protestation politique », a-t-elle dit. « La situation dans le pays s'est détériorée depuis notre performance et le procès lui-même est un témoignage qui le confirme ».

Elle a expliqué que la protestation dans la cathédrale du groupe avait été préparée comme une critique de l'appui accordé par les hauts responsables de l'Eglise orthodoxe russe pour un troisième mandat présidentiel de Poutine.

La décision de la Cour de mercredi survient seulement une semaine après que Samutsevich ait pris une nouvelle équipe juridique pour l'appel, disant qu'elle voulait pousser sa défense dans une direction différente.

À l'extérieur du Tribunal, les avocats de Tolokonnikova et Alyokhina ont déclaré qu'ils allaient saisir la Cour européenne des droits de l'homme.

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Photos

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales