Flash :

Chine: les moyens traditionnels de contrôle public ne fonctionnent plus Burundi : un projet contre la violence avec l'appui de l'Allemagne et de l'ONU Côte d'Ivoire : recensement "sans accroc" des ex-combattants dans l'ouest du pays Madagascar : le gouvernement de la transition critique le programme d'appui onusien au cycle électoral (PAPIER GENERAL) Hissène Habré sera jugé pour la dignité de l'Afrique, dit l'émissaire du président sénégalais Le Liberia nie abriter une base d'entraînement des rebelles ivoiriens Tunisie: 37% des citoyens satisfaits de la situation sécuritaire (sondage) Côte d'Ivoire/Liberia : une manoeuvre militaire annoncée pour la sécurisation de la frontière commune La France espère que la réunion de Bamako permet de progresser dans la planification d'une intervention africaine au Mali Mali : les islamistes d'Ançar Dine d'Iyad Ag Ghali ont détruit tous les mausolées de saints à Kabara dans la région de Tombouctou (témoin) Alger salue la position de Hollande qui reconnaît le massacre d'Algériens du 17 octobre 1961 La Chine initie un réexamen au titre de nouvel exportateur du constructeur Nissan Le président israélien loue les réalisations chinoises des six dernières décennies Chine : les recettes budgétaires en hausse de 11,9% en septembre Îles Diaoyu : un film chinois retiré du Festival de Tokyo Le coup d'envoi du premier championnat professionnel de football du Gabon prévu pour vendredi Togo : la 8e édition de la cérémonie de récompense des acteurs du football prévue en décembre Un haut responsable chinois et le président pakistanais promettent de booster les relations bilatérales Xi Jinping : le PCC et le Parti nationaliste du Bangladesh doivent renforcer leur coopération La visite d'un haut dignitaire chinois boostera les liens avec les Maldives (INTERVIEW)

Beijing  Ensoleillé  20℃~7℃  City Forecast
Français>>Société

Chine: les moyens traditionnels de contrôle public ne fonctionnent plus

( le Quotidien du Peuple en ligne )

19.10.2012 à 13h47

Les moyens traditionnels de contrôle pour exercer une pression sur le public ont perdu de leur efficacité dans la stabilisation de la société, a indiqué le responsable du Parti du comté de Weng'an.

Sha Xiangui, le chef du Parti du compté de Weng'an, dans la province du Guizhou (sud-ouest de la Chine), s'est entretenu avec le Quotidien du Peuple, par rapport aux leçons tirées lors des protestations violentes dans le comté en 2008, lorsque le gouvernement a été attaqué par des milliers d'habitants en colère.

"Les moyens traditionnels d'exercer un contrôle (et la pression) négligent les appels des personnes défavorisées et ignorent le pouvoir des groupes sociaux," a expliqué Sha au journal.

"A défaut de négocier et de coordonner, les petits problèmes prennent de l'ampleur et font exploser les grandes questions».

Sha a déclaré que le noeud du problème en 2008 était que le gouvernement n'avait pas réussi à améliorer les moyens de subsistance des gens en dépit du développement économique remarquable du comté avant les troubles. Les statistiques montrent que le produit intérieur brut du compté a presque doublé en huit ans, jusqu'en 2008.

«Développer l'économie est un moyen (pour résoudre les problèmes), mais l'objet est de développer la société", a déclaré le responsable du Parti.

Environ 30.000 personnes ont pris part à la manifestation de Weng'an le 27 Juin 2008, incendiant des bâtiments gouvernementaux, des postes de police et des voitures, en blessant au moins 150 personnes. La violence a commencé avec 300 personnes qui protestaient contre le contenu d'un rapport de police concernant la mort d'une jeune fille de 17 ans.

Le rapport de police a déclaré que la jeune fille s'était noyée, mais la famille a affirmée qu'elle avait été violée et assassinée par des membres de la famille de fonctionnaires locaux.

China Newsweek avait rapporté le 21 Juin 2008 que la police refusait de retirer le corps de la jeune fille, Li Shufen, de la rivière, jugeant qu'il faisait trop sombre pour voir quelque chose. Lorsque le père de Li, Li Xiuhua, a demandé à la police d'inspecter les lieux à l'aube, ils lui ont dit qu'ils iraient à la lumière du jour.

Li Xiuhua alors en désaccord avec le second rapport d'autopsie, la police l'avait averti le 27 Juin 2008, que s'il faisait appel aux plus hautes autorités de Beijing, il serait chassé de la ville, car la capitale se préparait à l'époque à recevoir les Jeux olympiques.

Le gouvernement local a alors décidé d'enterrer le corps de la jeune fille le lendemain, malgré les objections de la famille.

Le contrôle et la pression exercés par la police sur Li Xiuhua et la négligence pour récupérer le corps de Li Shufen, a été rapporté par les médias.

"L'incident a été le point culminant des problèmes, y compris une fuite dans la confiance envers le gouvernement et la tension croissante entre les fonctionnaires et le public», a déclaré Sha.

"Nous avons appris de cet incident que le moyen le plus fondamental et efficace pour stabiliser la société était de protéger les droits des personnes."

Yu Jianrong, professeur du développement rural de l'Académie chinoise des sciences sociales, a fait remarquer que des cas antérieurs ont montré qu'un manque de confiance dans le gouvernement peut déclencher des incidents de masse.

Yu explique que les manifestations de Shishou en Juin 2009, à la suite de protestations après qu'un jeune responsable de 23 ans soit tombé du troisième étage d'un immeuble, est le résultat de la suspicion du public et de l'insatisfaction avec les résultats de l'autopsie de la police.

Un autre incident dans le comté de Menglian, la province du Yunnan, en 2008, a été déclenché alors que la police réprimait une manifestation qui avait été provoqué par un manque de confiance dans le gouvernement.

Yu a suggéré que la réforme de la politique, la supervision de puissance et d'autres mesures peuvent aider à améliorer la confiance du public envers le gouvernement.

Wang Xixin, professeur de droit à l'Université de Beijing, a déclaré que le gouvernement devrait en priorité défendre la vie du peuple, les droits et la démocratie, qui doivent être les cibles principales de sa gestion économique et sociale.

Sha Xiangui a souligné que le comté et le gouvernement ont pris des mesures au cours des quatre dernières années pour améliorer l'éducation, fournir une meilleure assurance pour les populations rurales, de créer des emplois et construire des maisons avec des prix abordables.

Deux enquêtes menées par le Bureau national des statistiques montrent que 93,46% et 94,63% de la population locale est satisfaite du travail des fonctionnaires de Weng'an après l'incident.


News we recommend

Un Français vivant dans la région du Wannan Une Corée du Nord en pleine transformation vue par un photographe étranger   Le festival du sexe de Guangzhou connaît un véritable succès
La Chine teste la ligne ferroviaire en région montagneuse la plus rapide du monde   Les femmes les plus sexy de la Chine Qui sera le vainqueur du Soulier d'Or : Messi, Ronaldo, Falco...
La lettre d'Einstein sur Dieu mise en vente aux enchères sur eBay Le porte-avions chinois surpasse celui de la Russie en qualité d'armement, selon un expert Voici comment sera l'homme dans 1 000 ans, selon des scientifiques

  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Sélection de la rédaction

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales