Flash :

Les agressions multiples des forces de l'ordre inquiètent la société française Les agressions multiples des forces de l'ordre inquiètent la société française La Nouvelle-Zélande, la Chine et l'Australie organisent le premier exercice conjoint sur l'assistance humanitaire et le secours Le gouvernement central chinois nomme de nouveaux responsables La NASA découvre un extraterrestre sur Terre Des avions présents au Salon de l'Aviation de Chine 2012 Les revendeurs à la sauvette exploitent la pénurie d'iPhones 5 Etats-Unis : réouverture prochaine de la statue de la Liberté après une rénovation complète Un séisme de magnitude 6,3 secoue les îles de la Reine-Charlotte Des avions de combat israéliens bombardent un bâtiment en construction dans la bande de Gaza Angola : la production de fer brut va dépasser 20 millions tonnes par an Niger : les autorités encouragent les privés à créer des compagnies de transports urbains La Syrie dément la prise du contrôle par les rebelles du siège de renseignement de la force aérienne à Alep Maurice : extension du port au coût de 143 millions USD Irak: une voiture piégée fait 3 morts et 12 blessés à Bagdad L'OIT soutient 25 juges africains dans la lutte contre les discriminations sexuelles Irak: trois policiers tués par des hommes armés France-tempête du sud: un enfant britannique disparu dans le Var Niger : autorités et conducteurs de taxis en pleine chienlit sur le prix du transport à Niamey (SYNTHESE) Chine/Foire de Canton : le "Made in China" ne cesse d'attirer les commerçants africains

Beijing  Ensoleillé  20℃~7℃  City Forecast
Français>>Société

Les agressions multiples des forces de l'ordre inquiètent la société française

( le Quotidien du Peuple en ligne )

29.10.2012 à 15h51

Le quotidien français « Le Figaro » a rapporté que récemment, avec la détérioration de la situation économique en France, l'augmentation de la violence sociale touche non seulement les personnes, les victimes les plus fréquentes, mais même aussi ceux qui sont chargés de les protéger, la police et de la gendarmerie. Depuis le début de cette année, la France a enregistré un total de plus de 10 000 attaques contre la police et de la gendarmerie, soit une moyenne de 38 attaques par jour contre les forces de l'ordre.

Penchons-nous sur les cas graves constatés cette année, dont ont été victimes plusieurs membres des forces de l'ordre : le 17 juin 2012, deux policières ont été abattues dans le Var, dans le Sud de la France. Dans la nuit du 11 août, deux agents de police ont été blessés à la suite d'une attaque dans la ville d'Aix, dans le Sud de la France. Et dans la nuit du 13 au 14 août, la ville d'Amiens, dans le Nord, a connu des émeutes, où l'on a vu des centaines de jeunes affronter les forces de sécurité, faisant 16 blessés parmi les policiers.

La police et la gendarmerie sont chargées de l'importante responsabilité de maintenir l'ordre public et de protéger la sécurité du territoire. Si'ls ont été attaqués, et que la réponse a été inefficace, alors cela doit vraiment être, comme le dit un célèbre proverbe français que « quand le chat n'est pas là, les souris dansent ». La fréquence des cas récemment constatés de vol de colliers d'or arrachés du cou de piétons dans les rues de la capitale Paris laisse penser que l'activité des voleurs devient une réalité de plus en plus prégnante. Selon les résultats d'un sondage d'opinion publié par le Figaro le 26 octobre, plus de la moitié des sondés se sont dits mécontents de la situation en matière de sécurité en France. Face aux agressions fréquentes des membres des forces de l'ordre, le Ministère français de l'Intérieur a déclaré récemment que le Gouvernement a décidé que, du fait de cette nouvelle situation, la sécurité de la police et de la gendarmerie va devenir une priorité, et qu'il va étudier des mesures visant à protéger la sécurité des membres du personnel de la police et de la gendarmerie. Bien sûr, cela constitue une condition sine qua non au maintien de l'ordre public.

Oui, pour assurer le maintien de l'ordre public, les forces de police légales doivent d'abord être protégées. Mais si la France a toujours attaché de l'importance au problème de la sécurité de sa société, pourquoi en est-on arrivé à un tel point aujourd'hui ? C'est sans doute lié à la crise économique actuelle que vit la France. La crise économique, ce n'est pas seulement 3 millions de personnes au chômage en France, mais aussi un grand nombre de personnes inactives (surtout les jeunes). Ces personnes, en raison de la pauvreté et de l'exclusion, expriment un mécontentement social, et beaucoup deviennent xénophobes, versent dans l'extrémisme islamique ou affichent des tendances antisociales, qui constituent un défi à l'Etat de droit en France.

Le manque de forces de police suffisantes conduit également à un problème de vulnérabilité du personnel des forces de sécurité. Le Ministère français de l'Intérieur est depuis longtemps au courant du problème. Manuel Valls, Ministre de l'Intérieur, a ainsi annoncé il y a deux mois que chaque année à compter de 2013, la France affectera 500 nouveaux policiers et gendarmes au maintien de la loi et de l'ordre, afin de renforcer les efforts de la lutte contre la criminalité. Cependant, face à la crise économique et à la crise morale, compter sur une seule augmentation des effectifs, semble insuffisant pour gérer le problème de plus en plus important de maintien de l'ordre et de la loi.

En outre, la loi pénale française est aussi trop clémente. La France a aboli la peine de mort, ce qui entraîne beaucoup de criminels à se sentir en sécurité, puisque la peine la plus sévère pour homicide est éventuellement l'emprisonnement à vie. En France, les mineurs de moins de 16 ans ne peuvent être détenus, et ceux qui ont moins de 13 ans ne peuvent pas être accusés d'infractions pénales. Les mineurs qui doivent être jugés le sont devant une juridiction spéciale, dont la procédure est très compliquée. Ce qui fait que ces délinquants semblent pour ainsi dire encouragés à enfreindre la loi.

Il faut reconnaître que la baisse du niveau de vie, le chômage élevé, la montée de la xénophobie et la marginalisation déjà ancienne des minorités ethniques sont les causes sous-jacentes qui expliquent les agressions contre les forces de l'ordre. Par conséquent, la restauration de la vitalité économique, la lutte contre l'extrémisme religieux et le racisme, le renforcement des principaux domaines du droit et de l'ordre, et l'élimination du fossé actuel entre la police et les citoyens, afin de reconstruire la confiance sociale, sont les points sur lesquels les autorités françaises devraient faire porter leurs efforts pour résoudre le problème.

News we recommend

Que mangent les astronautes chinois? Les plus beaux moments des plus belles actrices chinoises   Brad Pitt, premier icône masculin de Chanel N°5
Coups d'œil sur des sports pratiqués par les Nord-coréens   Tenteriez-vous de sauter au dessus de la Seine Les villes chinoises dans le National Geographic
La tour du Croissant de Dubaï fait rêver Premier mariage gay dans le Fujian : des milliers de personnes à la noce L'oeuf "le plus petit du monde" découvert à Chongqing?






  • Nom d'utilisateur
  • Anonyme

Sélection de la rédaction

Les Articles les plus lus |Sontage

Pages spéciales