Notre Site   Aide   Plan du Site   Archive    
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  GALERIE DE
      PHOTOS


  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  CONSTITUTION
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
 
Mise à jour 22:11(GMT+8), 07/08/2000
MONDE  

M. Barak procède à un remaniement ministériel

Le Premier ministre israélien Ehud Barak a confié le 6 août un portefeuille supplémentaire à quatre de ses ministres pour remplacer une partie des membres du gouvernement qui ont démissionné en juillet.

Lors de la réunion hebdomadaire gouvernementale tenue le 6 août matin, le ministre des Communications Binyamin Ben Eliezer s'est vu confier le portefeuille de la Construction et de l'Habitat, tandis que le ministre auprès du bureau du Premier ministre Haïm Ramon a obtenu le portefeuille de l'Intérieur.

Le ministre des Finances Avraham Shochat a obtenu le poste des Infrastructures nationales et le ministre de la Justice Yossi Beilin est devenu aussi ministre des Affaires religieuses.

Le nombre des membres du gouvernement de M. Barak avait été réduit de 23 à 12, suite à une série de crises au sein du gouvernement.

Trois ministres du Parti Meretz -- le ministre de l'Education Yossi Sarid, le ministre de l'Industrie et du Commerce Ran Cohen et le ministre de l'Agriculture Haim Oron -- ont démissionné en juin dernier du gouvernement, à cause de leurs divergences avec M. Barak sur l'octroi de fonds à l'élargissement d'un réseau éducatif du Parti religieux Shass.

De plus, quatre ministres du Parti ultra-orthodoxe, le ministre de l'Intérieur Natan Charansky qui est aussi le chef du Parti russophone Yisrael Ba'aliya et le ministre de l'Habitat Yitzhak Lévy qui est aussi chef du Parti religieux national ont aussi démissionné à la veille du sommet de Camp David pour se dérober à la responsable éventuelle sur tout accord de paix que M. Barak pourrait conclure avec les Palestiniens.

Le ministre des Affaires étrangères David Lévy, un ancien allié politique de M. Barak, qui a accusé pourtant M. Barak d'avoir fait trop de concessions aux Palestiniens, a aussi présenté sa démission le 2 août.

Par ailleurs, le ministre des Transports Yitzhak Morcechai était obligé de démissionner début 2000 pour son implication dans un scandale de harcèlement sexuel.

M. Barak a l'intention de nommer "bientôt" d'autres ministres pour des portefeuilles qui se sont libérés à la suite de démissions, y compris le poste de ministre des Affaires étrangères, selon une source à Jérusalem.




Sous Cette Rubrique
 

Le Premier ministre israélien Ehud Barak a confié le 6 août un portefeuille supplémentaire à quatre de ses ministres pour remplacer une partie des membres du gouvernement qui ont démissionné en juillet.



 


Copyright © 2000   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.