Notre Site   Aide   Plan du Site   Archives    
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  GALERIE DE
      PHOTOS


  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  CONSTITUTION
  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
 
Mise à jour 14:34(GMT+8), 09/10/2000
MONDE  

Les relations non-gouvernementales Chine-Afrique au beau fixe

M. Mekonen Abraha, ministre de l'Industrie, du Commerce et des Communications de la province du Tigre de l'Ethiope, a pris une décision au terme de sa visite en Chine: il demandera à sa province, après son retour, d'envoyer une délégation en Chine pour visiter la province du Gansu.

Durant son séjour dans cette province nord-ouest de Chine, M. Abraha a trouvé beaucoup de similarités entre le Gansu et le Tigre en matière de climat et de conditions naturelles, étant convaincu que les expériences obtenues par le Gansu dans le développement agricole et l'éradication de la pauvreté méritent d'être étudiées.

Le ministre Abara et la délégation qu'il conduisait ont été invités il y a trois mois par l'Association du Peuple chinois pour l'Amitié avec l'Etranger(APCAE), une fameuse organisation chinoise non gouvernementale.

Les relations non-gouvernementales entre la Chine et les pays africains jouent un rôle important dans la promotion de l'amitié et de la coopération sino-africaines, a déclaré un responsable de la l'APCAE.

Les peuples chinois et africains ont noué une profonde amitié dans la lutte contre l'impérialisme et le colonialisme et pour l'indépendance et la libération nationale pendant les années 1950-1960.

L'établissement des relations diplomatiques entre la Chine et les pays africains a permis alors un développement rapide des échanges non-gouvernementaux entre les deux parties.

Su Guang, vice-président de l'Association du Peuple chinois pour l'Amitié avec l'Etranger (APCAE), a déclaré qu'une nouvelle énergie doit être injectée dans les échanges non-gouvernementaux sino-africains basés sur l'amitié existante.

Pendant les 10 années écoulées, l'APCAE a reçu plus de 10 délégations africaines chaque année concernant les domaines politique, économique, commercial, culturel, la presse, les gouvernements et les parlements locaux.

De plus, l'APCAE a travaillé à promouvoir la réalisation des contrats entre les entreprises des deux parties. La Chambre d'Industrie et de Commerce de Johannesburg en Afrique du Sud a été invité à visiter la Chine l'année dernière pour étudier les opportunités de business avec les hommes d'affaires chinois.

L'APCAE joue également un rôle important dans l'établissement des relations amicales entre les villes chinoises et africaines. Depuis l'établissement des relations entre la ville de Changsha, dans la province du Hunan en Chine centrale, et la ville de Brazzaville, capitale de la République populaire du Congo en 1982, 86 villes chinoises et africaines ont été jumelées, favorisant ainsi la coopération bilatérale dans les domaines divers.

" l'amitié sino-africaine a soutenu les épreuves du temps. A l'aube du nouveau siècle, la Chine et les pays africains doivent travailler ensemble à promouvoir un développement commun. Il y aura un avenir brillant pour les relations non-gouvernementales sino-africaines", a indiqué enfin M. Su.




Sous Cette Rubrique
 

M. Mekonen Abraha, ministre de l'Industrie, du Commerce et des Communications de la province du Tigre de l'Ethiope, a pris une décision au terme de sa visite en Chine: il demandera à sa province, après son retour, d'envoyer une délégation en Chine pour visiter la province du Gansu.

Recherche avancée


 


Copyright © 2000   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.