Notre Site   Aide   Plan du Site   Archives    
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  GALERIE DE
      PHOTOS


  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  CONSTITUTION
  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
 
Mise à jour 13:34(GMT+8), 10/10/2000
CHINE  

Les relations sino-africaines à l'épreuve du temps

Les relations sino-africaines qui ont résisté au changement de la situation internationale sont considérées comme un bon exemple de coopération entre les pays en voie de développement.

Grâce à de fréquents contacts entre les hauts responsables, la Chine et les pays africains ont consolidé leurs relations politiques. Ces dernières années, le président chinois Jiang Zemin, le président du Comité permanent de l'Assemblée nationale populaire (ANP) Li Peng, le Premier ministre du Conseil des Affaires d'Etat Zhu Rongji, le président du Comité national de la Conférence consultative politique du Peuple chinois Li Ruihuan, et le vice-président Hu Jintao se sont tous rendus en Afrique.

Depuis 1997, une trentaine de hauts fonctionnaires africains sont venus en Chine. Les deux parties sont d'accord pour développer les relations sino-africaines du 21ème siècle sur la base de la stabilité et de la coopération.

La Chine et plusieurs pays africains ont également eu des échanges élargis entre les parlements et les partis politiques.

La Chine et l'Afrique ont multiplié les consultations et les soutiens mutuels dans les affaires internationales. S'agissant des droits de l'homme et d'autres problèmes importants, les deux pays ont étroitement coopéré pour protéger les droits et les intérêts légitimes des pays en voie de développement. Ils ont également contribué pour l'établissement d'un nouvel ordre politique et économique international, rationnel et juste.

La plupart des pays africains ont exprimé leur soutien à la réunification pacifique de la Chine et observent fermement le principe "d'une seule Chine".

Pour renforcer la consultation et la coopération, le Ministère chinois des Affaires étrangères a établi un système de réunions interministérielles avec 10 pays africains.

Le Forum sur la coopération sino-africaine, soit la Conférence interministérielle pour 2000 à Beijing, se tiendra le 10 octobre. Il s'agit du premier dialogue du genre entre la Chine et l'Afrique qui permettra de développer les relations sino-africaines au 21ème siècle.

S'agissant des liens commerciaux et économiques, la Chine a aidé certains pays africains à re dynamiser leur développement économique et social. Des succès remarquables ont été enregistrés à ce sujet.

Ces dernières années, les relations sino-africaines ont continué à se développer dans les domaines commercial et économique. En respectant le principe de l'égalité et de la réciprocité, le gouvernement chinois s'est efforcé de créer de nouveaux moyens, tout en multipliant des canaux et secteurs, pour promouvoir sa coopération économique avec l'Afrique.

Tenant à soutenir économiquement l'Afrique sans aucune condition politique supplémentaire, la Chine encourage les entreprises chinoises et africaines à coopérer directement, y compris les projets financés par la Chine.

Conformément aux pratiques internationales, le gouvernement chinois a accordé des prêts aux taux d'intérêts préférentiels pour encourager le commerce de transformation à l'Etranger afin d'augmenter l'efficacité des aides gouvernementales et d'élargir la coopération bilatérale.

Ces démarches ont obtenu des succès préliminaires entre la Chine et l'Afrique avec un chiffre commercial s'élevant à 6,5 milliards de dollars en 1999. La Chine et l'Afrique ont également maintenu une politique permettant le développement de leur coopération dans le domaine éducatif, culturel et de la santé publique.

Les deux parties ont resserré leurs liens dans l'exploitation des ressources humaines. En plus des bourses d'études accordées aux étudiants africains en Chine, le gouvernement chinois a organisé des cours de recherche et de formation variée en faveur des spécialistes africains. Le Cours de recherche sino-africain pour des fonctionnaires économiques, le Cours de Formation pour des diplomates du haut niveau africain et le Cours de Formation pour des diplomates jeunes et d'âge mur d'Afrique ont été organisés 5 fois.

D'autre part, les équipes médicales et les professeurs envoyés par la Chine en Afrique y ont aussi été bien salués.




Sous Cette Rubrique
 

Les relations sino-africaines qui ont résisté au changement de la situation internationale sont considérées comme un bon exemple de coopération entre les pays en voie de développement.

Recherche avancée


 


Copyright © 2000   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.