Notre Site   Aide   Plan du Site   Archives    
  CHINE
  ECONOMIE
  HORIZON
  MONDE
  SCI-EDU
  SPORTS
  VIE SOCIALE
  ARTICLES
  GALERIE DE
      PHOTOS


  COURRIER
  VOIX DE
      LECTEURS

  APERÇU
  REGIONS
     ADMINISTRATIVES

  CONSTITUTION
  ETHNIES
  INSTITUTIONS
  PORTRAITS
  NOTRE SITE
  PLAN DU SITE
  AIDE
  EMPLOI
 
Mise à jour 15:35(GMT+8), 10/10/2000
CHINE  

Le président chinois apprécie hautement l'amitié sino-africaine

Le président chinois Jiang Zemin a hautement apprécié l'amitié sino-africaine dans son allocution prononcée à la cérémonie d'ouverture du "Forum sur la Coopération sino-africaine -- Conférence ministérielle 2000 Beijing", avançant 4 propositions pour promouvoir la coopération entre la Chine et l'Afrique.

Il a affirmé que la Chine et l'Afrique sont deux berceaux des civilisations antiques du genre humain et que leurs histoires et leurs cultures respectives très anciennes constituent des composantes importantes de la civilisation mondiale.

"Les dirigeants chinois des générations précédentes, comme Mao Zedong, Zhou Enlai et Deng Xiaoping, et les précurseurs du mouvement de libération nationale du Continent africain ont noué et cultivé ensemble une grande amitié entre la Chine et l'Afrique. Cette amitié repose sur une base solide. Au cours du demi-siècle écoulé, les hauts dirigeants des deux parties ont échangé des visites fréquentes, tandis que l'amitié entre les peuples chinois et africains s'est resserrée chaque jour davantage. Dans les affaires internationales, la Chine et l'Afrique ont toujours fait preuve de compréhension et de respect mutuels; elles se sont constamment témoigné l'une à l'autre sympathie et soutien. Elles ont mené, sur la base de l'égalité et des avantages réciproques, une coopération fructueuse dans les domaines politique, économique, commercial, technico-scientifique, culturel, éducatif, sanitaire, sportif, social et autres. Tout au long de leur coopération amicale, la Chine et l'Afrique ont élaboré, en matière de gestion des relations internationales, bien des principes importants qui dénotent une grande vitalité.

Pour promouvoir l'instauration d'un nouvel ordre politique et économique au profit de l'émergence d'un monde meilleur où vivront nos générations futures, je propose que la Chine et l'Afrique continuent de travailler conjointement dans les domaines suivants:

1. Renforcer la solidarité et promouvoir activement la coopération Sud-Sud. La coopération Sud-Sud est un moyen essentiel permettant aux pays en développement d'affronter les changements de la situation internationale et les défis de la mondialisation, car elle les aide à valoriser pleinement leurs atouts en matière de ressources naturelles et humaines, à mobiliser à fond leurs potentialités technico-scientifiques de même que leurs capacités de production respectives et à se compléter mutuellement en vue d'un progrès partagé. L'accroissement de leur capacité d'auto-développement ainsi que de leur puissance globale constituent pour eux le gage fondamental d'un développement accéléré.

2. Favoriser le dialogue et oeuvrer à l'amélioration des rapports Nord-Sud. La prospérité mondiale est indissociablement liée à l'essor des pays en développement, alors que le progrès de l'humanité implique les efforts conjugués de toutes les nations sur notre planète. Les pays développés et les pays en développement doivent dialoguer, se débarrasser des préjuges, rechercher les terrains d'entente par delà les divergences et se respecter les uns les autres. Les pays développés se doivent de prendre pleinement en considération et garder à coeur les intérêts des pays en développement, réduits à une faible position, d'intensifier le flux financier et le transfert technologique en faveur de ces derniers qui, de ce fait, pourront mieux réaliser un développement autonome. Diminuer l'écart de développement Nord-Sud et améliorer leurs relations politiques et économiques, cela revêt une importance fondamentale pour l'instauration d'un nouvel ordre politique et économique international juste et rationnel.

3. S'animer de l'esprit d'entreprise et participer sur un pied d'égalité aux affaires internationales. La Chine et les pays africains doivent renforcer leur concertation, leur coordination et leur coopération sur les plans tant bilatéral que multilatéral, participer activement à la gestion des affaires internationales et à l'élaboration des normes en la matière, promouvoir la réforme des systèmes politique, économique, financier et commercial internationaux, de façon à mieux faire entendre dans le monde la voix des pays en développement et à créer un environnement international équitable et à défendre effectivement leurs droits et intérêts légitimes.

4. S'orienter vers l'avenir et établir un partenariat sino-africain d'un type nouveau, stable, durable, marqué par l'égalité et mutuellement avantageux. Le resserrement des liens d'amitié et de coopérations entre la Chine et l'Afrique répond aux intérêts de leurs peuples, en même temps qu'il aille dans le sens de l'évolution du monde vers la paix et le développement. Il convient d'approfondir notre compréhension et notre confiance mutuelles par voie d'échanges multiples, notamment des contacts directs entre les hauts dirigeants des deux côtés; il y a lieu de prendre toutes sortes de mesures propres à exploiter davantage les potentialités de la coopération sino-africaine dans les domaines économique et commercial et d'en identifier des méthodes et champs d'action nouveaux, pour édifier progressivement une nouvelle architecture de rapports économiques et commerciaux, réciproquement avantageux et favorables au développement commun des deux parties; il faut enfin travailler à l'amitié sino-africaine à tous les niveaux en s'appuyant sur une mobilisation générale, notamment sur la sensibilisation des jeunes à cet égard, afin de pérenniser de génération en génération l'amitié traditionnelle sino-africaine.

"L'instauration d'un nouvel ordre politique et économique international juste et rationnel est une entreprise merveilleuse au bénéfice de toute l'humanité. Pour y parvenir, le chemin est certes sinueux, mais l'avenir, radieux. Forts de notre volonté unanime et poursuivant sans relâche nos efforts associés, nous saurons certainement atteindre notre grandiose objectif commun et réaliser la noble cause à laquelle nous oeuvrons tous ensemble", a conclu Jiang.




Sous Cette Rubrique
 

Le président chinois Jiang Zemin a hautement apprécié l'amitié sino-africaine dans son allocution prononcée à la cérémonie d'ouverture du "Forum sur la Coopération sino-africaine -- Conférence ministérielle 2000 Beijing", avançant 4 propositions pour promouvoir la coopération entre la Chine et l'Afrique.

Recherche avancée


 


Copyright © 2000   Le Quotidien du Peuple en ligne  Tous droits réservés.